Ghana : « le respect, la considération, ont eu leurs prix »

Nous allons parcourir le Ghana, pays limitrophe de certains pays africains francophones, comme la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin et le Burkina Faso qui connaissent des soubresauts impossibles. Autrefois, instable avec des ressortissants fourrés dans tous les sales coups, dans la sous-région, aujourd’hui, le Ghana, inspire confiance, respect, considération et c’est la stabilité qui force, le regard sur la sagesse. Quand on aime, on châtie.

Quand on parle de démocratie en Afrique, c’est au Ghana qu’on la trouve, au Ghana, une période électorale, n’est pas signe d’anxiété et d’inquiétude, mais un moment de convivialité. Quand on parle de solidarité, c’est au Ghana, on va s’inspirer. Quand on parle de respect et de tranquillité en période électorale, c’est au Ghana, on va puiser cette sagesse. Quand, on veut voir la vie solidaire, quand on veut que le monde entier se dresse sur ton chemin et te salue bien bas, vas au Ghana. Oui, eux aussi, ont connu la colonisation et tous les coups durs de cette pratique déshonorante, mais aujourd’hui, le Ghana, par son combat de s’affirmer, montre le chemin de la dignité. Il a sa propre monnaie, même s’il a l’anglais, comme langue nationale, le Ghana a tout gardé intact et sa culture, sa philosophie, sa société, ses us et coutumes. Allons saluer le Ghana, le pays où, quand tu es réfugié, tu as la certitude et la sécurité d’y vivre en paix.

                                                                Situation géographique

Le Ghana est situé en Afrique occidentale, au bord du golfe de Guinée. Il est limité à l’ouest par la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso au nord et le Togo à l’est. Sa capitale est la ville d’Accra et il fait partie de la CEDEAO.

Le Ghana a eu son indépendance, le 6 mars 1957. Il est peuplé de plus de 28.83 millions d’habitants. Son PIB : $58.92 milliards (2018), indicatif : 233. La superficie est de 238 500 km2.

                                                            Historique

Le Ghana, est un conglomérat d’ethnies majoritairement venus de l’Egypte, les Akan. Ils ont une civilisation très rattachée à leurs us et coutumes. Le Ghana, est un pays riche et varié qui donne la priorité à l’humain.

                                                          Tourisme

Le Ghana est un pays riche pour des découvertes. La variété de ses monuments qui se distinguent à la dimension des villes qui regorgent ces sites, les ghanéens sont hospitaliers. De vrais braves qui sortent travailler pour revenir bâtir leur pays, une fois n’étant pas de coutume, nous avons eu le bénéfice, de voyager pour découvrir le plus grand lac artificiel au monde. Pendant le voyage, levez les yeux vers le haut pour voir le vol des multiples oiseaux, et vous survolez le parc Digya.

A Elmina, en 1482 les portugais ont construit, le port de Saint-Georges-de-la mine, qui, en dépit de son âge, continue de rayonner sur le tourisme ghanéen. C’est un attrait. Pendant la traite négrière, c’est à Taokaradi, où a été construit le Port de Cape Coast à 200 km d’Accra où beaucoup des noirs, ont été emportés et ce lieu historique, demeure intact. La splendeur de ces monuments se rajeunit au fil du temps.    

Le Parc National de Kakrum, ou Kakrum national parc en anglais a été crée en 1960 et situé à 350 km d’Accra. Il est composé de nombreux ponts en liane dans les forêts tropicales, lieu privilégié de diverses plantes médicinales.

Le Mont Afadjato, est une montagne du Ghana et il est situé à 885 m de hauteur dans le district de Jasikan, dans la région de la Volta, près de la frontière avec le Togo.

Le Parc national Mode, est le plus ancien parc animalier construit en 1958. Toutes les espèces animalières africaines, s’y trouvent.

Canopy walkway in Kakum National Park, Accra Region, Ghana, West Africa

Pour la circonstance, il faut noter que le Ghana, est un pays attractif, tant par la qualité de ses Hommes et que son espace vital. Pour ceux qui parlent peu, l’anglais, les interprètes coûtent un chers.

                                                        La liste des anciens chefs d’état

Depuis son indépendance à ce jour, plusieurs présidents se sont succédé. Kwamé Nkrumah, le 1er président de 1960 à 1964, Joseph Arthur Ankrah, (64-64), Akwasi Afufa (69-70), Nii Amoa Ollennu ( 1er août- 31 août), Edward Akufo-Addo, (70-72), Ignatius Kutu Acheampong (78-79), Fred Akuffo (78-79), Jerry Rawlings ( 4 juin-24 sept 79), Jerry Rawlings (93-97), John Kufor (2001-2005), John Atta Mills (2009-2012), John Dramani Mahama (2009-2013), Nana Akuto-Addo (2017 en cours…)

                                                          Biographie du président

Qui est le président du Ghana ? Mr Nana Akufo-Addo, est né le 29 mars 1944 à Kyebi. Homme de droit, il est avocat de profession. Il appartient à une famille qui a marqué le Ghana, de la royauté à la politique. Aujourd’hui, il dirige dans la paix et l’assurance, son pays qui n’a rien à envier aux grandes nations. C’est ici, l’expression d’émergence, prend, toute sa forme et sa beauté. Ils ne crient sur tous les toits, ce qu’ils font, mais le président et ses compatriotes, travaillent leur pays. Ils ont rendu la vie plus simpliste et souvent, les présidents, se retrouvent pour passer en revue, l’actualité et apporter leurs points de vue au président actuel, Mr Nana Akufo-Addo. Le président Nana Akufor-Addo, est un véritable pieux, qui anime lui-même la chorale de son église. Le seul chef d’état africain qui s’affiche dans sa tradition, est à saluer. Le jour de son investiture, il s’est paré dans des tissus Kité qui démontrait, sa large ouverture d’esprit et l’espoir que son peuple pouvait placer en lui. Il n’a pas trahi. Bravo le Ghana !

                                                              Conclusion

Le Ghana, n’est pas comme les autres états africains. Dans leur combat, ils n’ont pas brimé leur coutume. Ce que l’Angleterre représente pour l’Europe, le Vatican pour le monde, vous arrivez au Ghana, ils ont leur roi, Ashanti, qui est consulté, vénéré.

Le roi Ashanti basé à Kumassi, est un symbole de stabilité et de respect. Le Ghana respire la pleine forme et les autres lui rendent bien. Le pays avance. Il est aussi, un gage de solidarité et d’entraide. Il offre aux africains martyrisés, l’hospitalité. Quand la crise ivoirienne a sonné, c’est sur la terre ghanéenne que les ivoiriens, ont trouvé refuge et beaucoup y sont encore. Si ce pays est devenu, un modèle c’est parce qu’il s’est doté d’institutions fortes. 2ème producteur mondial du cacao, le Ghana se porte très bien et fait l’objet de convoitise et d’envie. Ils ont fait le constat de leurs souffrances et le président Jerry Rawlings, a rétabli l’ordre. C’était le prix à payer pour s’affranchir et ils l’ont fait. Ils y ont mis de la volonté et aujourd’hui, le fruit de leurs croissances est palpable. Chapeau aux ghanéens et que vous ne trébuchez point car si certains respectent encore les africains, c’est, parce que tu as été là et tu es là, pour nous honorer.

                                                                                             Joël ETTIEN

                                                     Le guide touristique de : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.