Bénin: Le pays qui exige la rigueur

Le modèle de rigueur que le Bénin a imprimé pour ses propres ressortissants, les africains et le monde entier, est tel que le pays, n’a pas le choix que d’aller de l’avant.

Comme une marque de fabrique, une petite toux provenant du Bénin, fait tourner la tête à tout le monde. Si les béninois ne veulent pas parler la langue française, ils ont leur propre langue presque nationale, il leur suffit d’en faire une priorité et le tour est joué.

Premier pays à être construit avant l’arrivée des colons, selon un schéma d’architecture propre à l’Afrique du temps jadis des rois du Dahomey, que les colons ont rasé de peur de les surplanter, aujourd’hui, les béninois, luttent pour conserver sans honte, toutes leurs richesses spirituelles et matérielles, le vaudou, en est des exemples. Les béninois ont été les premiers africains à s’illustrer dans la formation intellectuelle, ma mère n’arrête pas souvent de me dire, que notre village, a été construit par les charpentiers béninois et les enseignants seraient venus aussi de ce pays. Pendant que la Côte d’Ivoire, n’avait pas assez de cadres, ce sont les béninois qui avaient formé la plupart des cadres ivoiriens. Ils ont failli être vraiment en avance sur le reste des africains francophones. Ah, j’oubliais qu’ils ont d’abord été colonisés par les allemands avant que les français, ne viennent, leur imposer leur dictât.

Allons donc à la découverte de ce beau pays mystérieux et qui s’embellit dans ses propres contrastes. Dans chaque ville, il y a un musée et sur le sujet, juste après son élection, le président Patrice Talon, a procédé à la réclame des objets rares que les français ont pris pendant la colonisation. Nous l’avons soutenu et je crois qu’il n’est pas loin de remporter sa victoire et la victoire sur le temps.

Situation géographique

Le Bénin, anciennement Dahomey (1600-1900) est situé en Afrique de l’ouest. Il utilise le franc CFA. On y parle le français. Son actuel président, c’est Patrice Talon. Le Bénin, n’est pas aussi grand comme certains de ses voisins, mais renferme du savoir et du savoir-faire.

Tourisme

Chaque ville, a ses potentialités et ses attraits. De Cotonou, en passant par Ouidah, Porto-Novo, Abomey, chaque ville possède sa propre histoire et sa propre population.

Allons voir un peu Cotonou, avant de continuer dans les autres villes. Cotonou, est la capitale économique du Bénin. C’est dans cette ville où résident le président de la république, les diplomates, les membres du gouvernement, le grand port qui alimente le plus gros des revenus du pays. Dans la capitale, les gens se côtoient, dans l’harmonie. Le marché de Dantokpa et la cathédrale forment un charme qui ne laisse personne indifférent.

A Ouidah, les béninois ont pu garder la route de l’esclavage et un musée d’histoire riche en monuments rares, pour la plupart scrutés par les ancêtres et poursuivis par les béninois eux-mêmes. Une visite, ne vous fera pas du tout du mal, bien au contraire. Le paysage offre, une splendide vue.

Temple des Pythons à Ouidah
Temple des Pythons à Ouidah
La porte du non-retour (chemin par lequel les esclaves étaient déportés) à Ouidah
La porte du non-retour (chemin par lequel les esclaves étaient déportés) à Ouidah

Porto-Novo, capitale politique son seul nom évoque des parcours et souvenirs. Le musée Da Silva, le palais du roi Toffa, rappelle que malgré les pressions coloniales, le peuple béninois a su garder ses us et coutumes. Le roi Toffa, règne et règle plus de conflits que la justice des blancs. Le voir est une faveur, quand on en a la chance. Il inspire respect et sa cohabitation avec l’administration, ne souffre d’aucune concurrence et tous les politiques, le sollicitent pour leur ascension.

Statue de TOFFA, roi de Porto-Novo
Statue de TOFFA, roi de Porto-Novo

Abomey, un autre mythe à revoir. Un autre palais offre et oriente son regard pittoresque sur les touristes. Un musée renferme aussi, son mystère. Au cours d’une visite dans ce musée, le visiteur sent une communication avec les objets. On raconte même que, quand le touriste visite ce musée et qu’il se prédispose spirituellement, il reçoit des objets, bénédictions et onctions qui les purifient.

Statue de Béhanzin, roi d'Abomey
Statue de Béhanzin, roi d’Abomey

A la fin de la visite, nous nous sommes rendus au nord dans le parc national du Pendjari qui propose des safaris à la découverte des éléphants, des hippopotames et des lions. Le Bénin, une visite, un souvenir.

Parc national de la Pendjari
Parc national de la Pendjari

Conclusion

Le président Patrice Talon, a pris un engagement devant les imams béninois de construire un hôpital ultra moderne pour permettre à ses concitoyens de se soigner dignement. Quand il promet, il réalise, me dit un béninois qui ne l’aimait pas à ses débuts son président et qui aujourd’hui, est devenu son idole. C’est tant mieux, car à ses débuts, il a failli et les remous, l’ont ramené à la raison. Une belle leçon politique qu’il donne à ses pairs africains.

Vous voulez découvrir les serpents, ou souffrez des maux dont la médecine moderne n’arrive pas à l’enrayer, pourquoi, ne pas faire un tour au Bénin pour consulter les prêtres vaudou ? Il se raconte qu’au Bénin, un enfant nait avec une puissance spirituelle, alors, touristes vous êtes prévenus, mais ce n’est tout le temps et en tout lieu, qu’ils exposent leurs puissances qui fait d’eux, les plus craints dans l’espace francophone.

Revenu du Bénin, la nostalgie s’empare de mon esprit et j’ai une autre envie qui me pousse à y retourner. Est-ce que le dernier béninois qui m’a accompagné à l’aéroport ne m’a-t-il mis un peu de vaudou sur mon visage ? J’en parlerai au président Talon, le jour où je le verrai et il me mettra un peu de décoction magique, pour me désenvoûter. Mais, je me porte bien. C’est le souvenir que je n’arrive pas à oublier, sinon, c’est pathétique.

Heureusement que le président Talon, est le président des béninois et ses compatriotes, commencent à revoir leur opinion.

                                                                                           Joël ETTIEN

                                                                                  Guide touristique

82 pensées sur “Bénin: Le pays qui exige la rigueur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.