EDITO 1 Arrêtons, l’Afrique n’est pas malade par Joel ETTIEN

Depuis longtemps, je me pose cette question: » L’Afrique est elle malade? » Au fur et à mesure, j’ai compris que mon continent se porte très bien. La même question, est ce que c’est nous les africains qui avons un problème ou tout simplement, ceux qui nous ont colonisés qui ne veulent pas de notre développement?

Quand il s’agit du berceau de l’humanité, on commence toujours par la conclusion de ses problèmes. Nous suivons la récente affaire de la Gambie. Le président sortant, je n’aime pas trop cette expression, mais bon, le sortant, avait reconnu sa « défaite » et avait même joint le « vainqueur » pour le féliciter. La passation des charges n’est même pas opérée que le nouveau, décide de traduire tous les « responsables » de certains crimes à la CPI. Comme si ça ne suffisait pas, la commission électorale divague. M. Yaya n’a-t-il pas raison?

Pourquoi quand il s’agit de l’Afrique, nos présidents ne se concertent pas et certains se prononcent sur la conclusion pour tout compliquer par la suite?

Pendant que les blancs estiment que l’Afrique est le continent de l’avenir, la jeunesse africaine continue de croire que l’eldorado se trouve dans les pays à climats variés sans pitié, pour mourir sur les eaux. Ces bras valides et aucun dirigeant africain ne compatisse pour alerter les autres, qui ne voient rien et n’entendent rien, sur ce drame. A quand le halo sur ce crime?

Nous avons besoin de ces bras pour construire notre continent.

Nous arrivons pour indiquer la direction de notre continent avec le bras droit. C’est celui qui ne fait rien qui ne trompe pas.

Qui a dit que l’Afrique et les africains ne sont pas audacieux? Mettons ensemble nos énergies positives pour une Afrique qui gagne.

Félicitations à tous ces africains qui avancent, oui, nous allons les suivre. Il n’y a pas seulement que du mauvais chez nous, il y a trop de beau et soyons en fiers.

Arrêtons, l’Afrique, n’est pas malade.

Merci mon continent et bravo à tous les africains!!

Joël ETTIEN

Directeur de publication

23 pensées sur “EDITO 1 Arrêtons, l’Afrique n’est pas malade par Joel ETTIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.