Chine/Pollution: fin de l’alerte rouge, jusqu’à quand?

C’est la fin de l’alerte rouge dans le nord de la Chine où 460 millions d’habitants ont suffoqué pendant 5 jours dans une pollution de l’air record. Les mesures d’urgences, comme la circulation alternée ont été levées. La semaine la plus longue de l’année est donc terminée, au moins pour 24h,

Le ciel est bleu ce jeudi sur la capitale. Les Pékinois ont donc rangé leurs masques pour ce court moment de répit – avant un nouveau pic de pollution prévu pour ce weekend. Les avions décollent à nouveau, et les camions chargés de légumes peuvent enfin entrer dans la capitale pour provisionner les marchés. Soulagement aussi à Shijiazhuang, la capitale du Hebei où les capteurs avaient affiché des taux de pollution 40 fois supérieurs au seuil recommandé. Mais sur les réseaux sociaux, la polémique continue. En cause : les proviseurs qui n’ont fermé les écoles qu’au 5ème jour de la pollution record. « J’en ai marre, j’ai du faire six tours sur la piste d’athlétisme », se plaint un élève, et un parent écrit : « L’industrie lourde de Pékin a été délocalisée vers le Hebei – aujourd’hui, ce sont les enfants de notre province qui en souffrent ».

Plusieurs avocats accusent les gouvernements locaux de négligence. Dans sa plainte contre les autorités du Hebei, l’avocat Cheng Hai réclame un dédommagement symbolique de 9999 yuans – soit 1380€ – pour être forcé de respirer de l’air toxique, parce que le gouvernement local ne pense qu’à la croissance économique. Tianjin et Pékin sont aussi dans le collimateur des avocats… Mais il y a peu de chances que ces plaintes aboutissent. Les informations sur cette initiative ont déjà été censurées sur la toile.

5 pensées sur “Chine/Pollution: fin de l’alerte rouge, jusqu’à quand?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.