« Cancer’Art » Agnès Kraidy se déchaîne avec « Octobre rose »

« Octobre Rose », c’est le thème que va défendre la fondation Agir contre les cancers (FAC), avec le soutien du Programme national de lutte contre le cancer et le ministère de la santé et de l’hygiène publique, dans le mois d’octobre prochain.

Le projet a été dévoilé au cours d’une conférence de presse tenue à Marcory, le 19 septembre 2017. Face au parterre d’invités composés en majorité de femmes et de la presse, la présidente de ladite fondation, Agnès Kraidy a expliqué les enjeux de cette action qui vise à sensibiliser les familles sur le danger du cancer qui guette les compagnes.

« Il nous faut de l’action pour lutter contre les différents types de cancer parce que chaque cellule de notre corps a son cancer. C’est pourquoi nous avons créé cette fondation pour lutter contre les cancers et booter cette pathologie hors de nos corps », a t-elle signifié non sans présenter le concept artistique qui conduira le projet dans sa phase de déroulement. Autour du « Cancer Art », les membres de la fondation vont fédérer leurs forces pour booter le cancer hors du territoire ivoirien. Selon Agnès Kraidy, « Cancer Art » regroupera une panoplie d’activités dont une conférence-débat sur le cancer, des témoignages de malades du cancer, la peinture, la photographie, la danse, le chant. Histoire de soulager les personnes atteintes de cette pathologie qui fait des victimes chaque année.

« Nous allons parler de cancer en chantant, en dansant…pour dire que même s’il nous reste une minute de vie nous allons chanter et résister pour permettre aux autres de garder espoir », a-t-elle indiqué. Pour la président de la fondation Agir contre les cancers, la trouvaille n’est pas fortuite. Il faut selon elle, exhorte la gent féminine à une prise de conscience sur les causes mortelles du cancer. « Si le corps est mis à mal pendant la maladie, c’est avec le corps qu’il faut combattre. Il n’y aura donc pas de sang, ni de membre amputé ni de personne souffrant de douleurs mais plutôt la joie durant ce mois d’octobre », précise t-elle. Partenaire du projet, le Programme national de lutte contre le cancer (PNLCA) sera très actif aux côtés des organisateurs. A juste titre, Dr Bilé Augustin Kouamé, chargé de communication du PNLCA a incité les femmes à faire l’autopalpation.

« Dépister tôt, le cancer est traité et guérit », a fait savoir le spécialiste de la question. Poursuivant, Dr Bilé a souligné que plusieurs voies de guérissons existent. Hormis la radiothérapie qui attend un centre livré en fin d’année, plusieurs moyens de traitement, mais coûteux, peuvent sauver les malades. Dépisté à temps, le cancer peut être guéri, à en croire le médecin au pupitre, dans 9 cas sur 10. Le dépistage à partir de 25 ans, offre l’occasion aux jeunes filles de se mettre hors d’état de danger du cancer du sein. Encore faut-il indiquer le manque criard de spécialistes de cette pathologie en Côte d’Ivoire. Seulement 15 cancérologues pour plus de 22 millions d’habitants, à Abidjan.

Portée sur les fonts baptismaux en juin 2017, la fondation Agir contre les cancers a pour mission de renforcer les actions de la lutte contre les cancers, avec comme premier axe la sensibilisation et l’information pour une la prise en charge précoce de la maladie mais surtout la dédramatisation de ce fléau. En dehors des actions d’octobre Rose, diverses autres formes de sensibilisation sont en vue.

Aimé Dinguy’s N

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.