Ethiopie: Démission du Premier Ministre Hailemariam Desalegn

Des violentes manifestations secouent l’Ethiopie depuis plusieurs mois. Sur fond de ces manifestations anti-gouvernementales, le Premier Ministre éthiopien a présenté sa démission au Parlement.

 Dans un rapport diffusé par la radio d’Etat Fana, Hailemariam Desalegn, Premier ministre éthiopien a indiqué  » Le Premier ministre a déclaré qu’il avait fait de son mieux pour résoudre la crise dans son pays et qu’il démissionnait maintenant pour faire partie d’une solution « . Pour l’instant, le parlement n’a rien avancé à cette requête.

Des manifestations anti-gouvernementales ont lieu depuis plusieurs mois en Ethiopie. Elles exigent plus de libertés de la part du pouvoir central. Bilan, des centaines de morts et des dizaines de milliers de détenus. Il s’agit de la plus grande révolte depuis 25 ans. Pour apaiser les tensions, le gouvernement a libéré plus de 6 500 opposants.

Ces manifestations ont laissé place à des violences interethniques qui ont fait de nombreux morts. Tous ces mouvements ont perturbé la vie et l’industrie dans l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique.

Âgé de 53 ans, le Premier ministre continuera d’assurer ses fonctions jusqu’à ce que la transition du pouvoir soit achevée. En outre, M. Hailemariam Desalegn entend se retirer du parti au pouvoir, le Front démocratique révolutionnaire populaire éthiopien.

Depuis le décès de l’ancien chef d’Etat éthiopien Meles Zenawi en 2012, Hailemariam Desalegn, académicien devenu politicien, dirige l’Ethiopie. Il a également été vice-président et ministre des Affaires étrangères sous l’ancien chef de l’Etat avant de prendre le pouvoir. En 2013, il a assuré la présidence de l’Union africaine.

AfrikMag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.