Togo/Dialogue inter-togolais: Libération des premiers prisonniers

L’un des principaux points pour la suite du dialogue inter-togolais concerne les mesures d’apaisement dont la libération de plusieurs détenus gardés dans les prisons à travers le pays pour faits de manifestations politiques. Les premières discussions ont permis d’obtenir la libération de certaines personnes dès le 20 février.

Selon plusieurs sources concordantes, une trentaine de personnes ont quitté les maisons d’arrêt de Lomé, Atakpame, Kara et Dapaong pour regagner leurs domiciles ce 20 février.

Elles ont toutes bénéficié d’une décision d’élargissement, prise dans le cadre des mesures d’apaisement et de confiance, par le président de la République, comme le demande l’opposition.

L’objectif de ces mesures est de favoriser la sérénité du dialogue politique, entamé le 19 février pour sortir le pays de la crise politique qui le secoue depuis six mois.

Dialogue ajourné

Ce 21 février, sept autres personnes détenues pour les incendies des marchés de Kara et de Lomé en janvier 2013 devraient être présentées au juge. Celui-ci doit étudier leur demande de mise en liberté provisoire.

Selon le communiqué de la première journée des travaux du dialogue, 45 personnes sur les 92 détenues pour des manifestations politiques étaient censées bénéficier de ces mesures d’élargissement. Les discussions du dialogue sont par ailleurs ajournées jusqu’au 23 février dans l’après-midi.

rfi Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.