Côte d’Ivoire: Débat sur RFI

Ce dimanche 8 avril 2018, nous avons suivi avec beaucoup d’intérêt, l’émission : « les débats africains » radiophonique sur RFI, sur le thème : « RHDP divorce », animée par Alain Foca, regroupant sur le plateau : Jean Louis Billon et KKB du PDCI RDA, Méïté Sindou du camp de Soro, Adama Bictogo du RDR. La toile s’émeut sur le sujet et nous allons faire, un arrêt sur son.

A la suite de cette émission, nous constatons que le RDR de M. Ouattara, ne mérite plus de confiance à gérer le pouvoir en Côte d’Ivoire et pour cause, suivez mon regard. Depuis plusieurs années, le président Ouattara, n’a de cesse de presser le PDCI RDA de M. Bédié à se fondre au RDR pour en faire un parti unifié dont la simple évocation, suscite des agitations dans les camps des partis qui composent, ce rassemblement. Pourquoi, s’entête-t-il coûte que coûte, cette fusion ? A travers l’émission radiophonique et par les propos de son représentant sur le plateau, Adama Bictogo, ils n’ont plus d’arguments pour gouverner et tenir, les ivoiriens en lest.

Vue, l’importance de ce thème qui, manque de temps, a laissé beaucoup d’ivoiriens sur leur faim, le RDR, doit démissionner pour son manque d’amour et son incohérence politique à rassembler les ivoiriens. Nous saluons ici, l’ouverture politique de M. Méïté Sindou, le représentant de M. Soro qui a reconnu les tares et les insuffisances du pouvoir de M. Ouattara. En effet, si le pouvoir s’accroche encore aux anciennes structures et pratiques, dont le maintien de la commission électorale indépendante, sauf, la cécité politique de M. Bictogo, tous les ivoiriens, sont unanimes qu’en voulant la maintenir, c’est enfoncer le pays dans un chaos, si c’est elle qui organisera les futures élections à venir. Sur la réconciliation nationale qui tarde, c’est la volonté de son mentor de Ouattara, dont l’unité des ivoiriens, dérangerait et pour quelles raisons ?

Le PDCI RDA, se voit donc contraint à la fessée d’accepter ce projet qui lui ferait perdre son entité, son ancienneté et ses privilèges, car l’ANC en Afrique du sud, existe et prospère, pourquoi vouloir alors, la mort du PDCI RDA ? N’a-t-on pas coutume de dire en Côte d’Ivoire, que ce sont les vieilles marmites qui font la bonne sauce ?
Il y a quelque chose qui cloche dans cette volonté de vouloir dissoudre le deuxième parti politique africain. Quand M. Bictogo dit que le RDR a été, un courant dans le DCI RDA avant de devenir, un parti politique, logiquement, s’il y a une volonté de fusion, c’est bien le RDR qui devrait faire ses excuses au PDCI RDA et revenir prendre sa place. Les ivoiriens semblent exténués de ce manque de cohérence politique de M. Ouattara, qui donne l’impression, d’être l’incapacité de tenir la route, en un mot, un naufragé.

Même si le PDCI RDA a laissé organiser les sénatoriales, ce qu’il ne devrait pas, à l’avenir, qu’il force un peu le passage à l’application des résolutions de son séminaire tenu à Bingerville, une banlieue proche de la capitale, qui rencontre l’adhésion de tous, entre autres : le redécoupage électoral, la révision des listes électorales, le consensus à la composition de la commission électorale……

Même si MM. Billon et KKB ont brillé par leur connaissance des réalités du terrain, on comprend que le PDCI RDA veut quitter le folklore pour le modernisme, comme, une voiture à boite manuelle et qui veut changer en automatique, pendant que le RDR est statique.

Les ivoiriens de tous les bords politiques, religieux, chefs, rois et société civile, ne semblent pas adhérés au parti unifié, même si tout semble acté, il faut les écouter pour éviter le pire à l’horizon. En plus, pourquoi, dans ce projet de parti unifié, c’est seulement le RDR et le PDCI RDA et pas les deux autres alliés, le MFA et l’UDPCI ? Même si tout semble être fait pour la mise en place du parti unifié, il faut tenir compte de certains griefs de la masse. Le parti unifié est tellement sensible comme, une personne qui passe devant, une ruche d’abeilles. Heureusement qu’il y a des sommités au PDCI RDA, qui remettront l’espoir sur le couvert, entre Jeannot Ahoussou.

Joël ETTIEN
Porte-parole du Renouveau Mondial du PDCI RDA
Directeur de Publication de : www.businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.