DROIT DE REPONSE: A la suite de la publication sur la délégation du PDCI RDA Paris, Île de France, intitulée : « délégations extérieures du PDCI RDA, un grand malaise », la rédaction vient de recevoir, ce droit de réponse.

Monsieur le directeur de publication, je suis surpris par la teneur de votre texte qui ne relate pas correctement les faits. Celui qui vous a informé vous a induit en erreur.                              

Mais sachez qu’avant la nomination de monsieur YAO Basile, la région Ile de France était divisée en deux délégations. Paris Rive gauche animé par monsieur Anselme ANDOH et Paris rive droite, animé par monsieur Serge EDE.

Ce bicéphalisme avait créé une confusion et un immobilisme total de la région Ile de France. Cette situation était extrêmement grave du fait de la démobilisation des militants qui assistaient impuissants à la confrontation quasi permanente de leurs deux délégués.

La conséquence de cette rivalité avait été la fusion des deux délégations. Mais une semaine avant la nomination du nouveau délégué, les présidentes de l’UFPDCI sont venues installer la section de l’UFPDCI Paris rive gauche dirigée par madame Jeannette TAHO et la section de l’UFPDCI Paris rive droite conduite par madame Mariam SOUMMAH.

Pour être nommé par la haute direction du parti monsieur YAO Basile alors Délégué général par intérim paris rive droite avait tout mis en œuvre pour séduire tous ceux qui venaient d’Abidjan, notamment la délégation des responsables de l’UFPDCI venus pour installer les deux sections de l’UFPDCI en France. C’est lui, en personne qui conduisait la délégation partout où elle allait dans le cadre de ses consultations avant la nomination des présidentes des femmes à Paris Ile de France. Il avait personnellement et activement participé à l’organisation de la cérémonie d’investiture de ces deux sections. Et pourtant, monsieur Kouamé Kra, Secrétaire Exécutif chargé des relations extérieures et des délégations l’avait mis dans la confidence quant à la fusion prochaine des deux délégations paris rive gauche et paris rive droite, et sa nomination comme délégué général de la désormais unique délégation dénommée, délégation générale Paris Ile de France dès son retour des USA.

Sans vouloir trahir les échanges d’une réunion, je voudrais rappeler à tous que, dès son retour des USA, monsieur Kouamé Kra convoqua à son domicile parisien les militants de France membres du Bureau Politique, dont monsieur YAO Basile et moi-même, pour nous expliquer que les deux sections de l’UFPDCI venant d’être installées avec comme marraine madame BEDIE il ne saurait les fusionner. Il avait donc demandé, séance tenante à monsieur Yao Basile, le nouveau délégué général de Paris Ile de France de collaborer avec elles, tout en les laissant faire leur travail de mobilisation. D’autant que c’est lui-même qui avait organisé et supervisé à son insu leur installation. Il avait également invité avec insistance tous les membres des instances à travailler main dans la main pour la victoire du PDCI à l’élection présidentielle de 2020.

Malheureusement, depuis son installation monsieur YAO Basile met tout en œuvre pour empêcher les femmes de s’organiser et faire tranquillement leur travail de mobilisation. Il exige qu’elles lui demandent l’autorisation avant de mener toutes leurs actions, créant ainsi et inutilement des conflits de compétences. Du coup son action à la tête de la délégation frise l’autoritarisme.

Je trouve indécent que monsieur YAO Basile partage avec plaisir un texte dans lequel son supérieur hiérarchique, l’homme qui l’a nommé Délégué général est insulté. C’est irresponsable. S’il considère ne pas avoir les moyens pour réaliser sa mission, il lui est permis de démissionner au lieu de susciter des publications qui l’honorent point.

Nous attendons tous restés mobilisés et unis autour de tous nos chefs et plus particulièrement le Président Henri Konan BEDIE, Président du PDCI, monsieur Maurice Kacou GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif en chef et monsieur Kouamé KRA, Secrétaire Exécutif chargé des relations extérieures et des délégations, notre chef direct. Le respect de la hiérarchie est une des valeurs cardinales que nous partageons tous au PDCI.

Jean-Paul BADDY

Professeur de management logistique

Membre du Bureau Politique du PDCI-RDA

Grand Officier dans l’Ordre du Bélier.

Une pensée sur “DROIT DE REPONSE: A la suite de la publication sur la délégation du PDCI RDA Paris, Île de France, intitulée : « délégations extérieures du PDCI RDA, un grand malaise », la rédaction vient de recevoir, ce droit de réponse.

  • 28 mai 2018 à 11 h 06 min
    Permalink

    Je soutiens totalement ce qui a été dit! Le texte de ce journaliste est indécent, vulgaire et ne mérite même pas que l’on s’y attarde! Insinuer qu’il y a des maîtresses,(et il s’agit de femmes et d’homme mariés)! C’est pour les salir? Pour assouvir quelle soif de pouvoir? Mr le journaliste, j’ai cru comprendre que dans votre métier, la déontologie est un maître mot! Vous et vos commanditaires devez savoir qu’en parlant d’incompétence, ce n’est que l’hôpital qui se moque de la charité! On reste correct.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.