Mon père est parti avec sa parole, mon trésor

Je n’ai aucun souvenir en sourdine du timbre de sa voix​

Je n’ai jamais entendu le son de ses pas sans doute de géant​

J’ai juste son nom : ETTIEN BROU « KOFFI »​

Mon adolescence n’a pas connu de Noël pour avoir des jouets​

La fleur de ma mère, ANET AHOU, avait trop souffert de son époux​

Le choc l’a éloignée de celui qui a failli être son arbre

Mon père est devenu esprit.​

Quand pleuvaient les grêles pour percer des mystères​

Papa cherchait avec la parole, sa parole, le sceau pour recueillir ses saisons

Eloquence était sa cravate, il lui manquait juste un stylo pour immortaliser sa parole​

Mais hélas, il n’avait que sa machette.

Savait-il chanter ?​

Maman ne veut pas m’en parler​

Déterminé, combatif, on dirait que mon papa, n’a pas été prudent​

Sa flamme s’est éteinte à jamais, loin d’Abongoua, il parait à Gramassabou​

Aucun oiseau n’est venu me remettre un courrier de sa part​

Et j’attends.​

Le parfum amour des papas, je n’en ai jamais flairé​

Maman ne me dit rien sur mon trésor, la parole de papa

Papa est parti avec mon trésor, sa voix et sa parole

J’ai appris tout et tout seul, papa​

Et voilà que depuis, je me promène avec une ampoule grillée​

Je cherche la parole de mon père​

Pour me remettre dans la peau d’un père pour les autres​

Mes deux sœurs ne m’ont pas permis ce bonheur​

Maman devrait se refaire​

Et j’ai tenu, tout au long de mon parcours, la main de ma grand-mère ATTAFI KOWA Lucie​

J’ai grandi dans la force sincère de sa boussole, Mmo woua, son petit nom​

Tout m’a été difficile,​

Mais aujourd’hui, vous savez tout de moi.

Je cherche mon trésor, la parole de mon papa.

                                                                                             BROU ETTIEN Joël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.