Mon ALLAH, l’œil de mes yeux

Le courage est défi, mon neveu

L’abnégation et l’intrépidité sont des orientations

La force est une arme, mon cher Abo Allah

Derrière toi, toute une tribu, t’attend et un pays aussi

Ton seul savoir sera la source d’eau qui viendra éteindre les braises

Ne recule devant rien, sinon, tu vas faillir

Ne regarde jamais vers le bas en marchant parce que tu es un agni

Noble et puissant, tout en toi, doit-être équilibré

Oh, jeune homme aujourd’hui et adulte demain

Que feras-tu de ton temps

Que diras-tu à ton temps

Force ton caractère déjà robuste et serviable

Que tous tes faits et gestes soient majestueusement calculés

Tu n’es pas n’importe qui, mon cher Allah

En sous d’autres cieux, tu es le DIEU que tous vénèrent

Alors, pourquoi, regardes-tu le temps dans son présent pour baisser souvent ta tête

Réveille tes sens pour orienter les autres

 Pendant que tu crois que tout est mort, c’est-là que tu dois montrer ta hauteur

Enfant énigmatique, né sous un soleil qui avait parlé au monde

Ce monde t’écoutera toujours et ordonne lui, ta notice

Oui, oui, oui, oui, tu ne dois pas coudre, ce sont les autres qui t’habillent

Oui, oui, oui, marche, marche, marche même si souvent tes pieds sont pesants

Regarde ton beau sourire qui frise l’envie, mais ne s’obtient que par des……

Oui, oui, oui, l’histoire se plait à te plaire

Parce qu’elle écrira les nobles passages de ton passage

Oui, oui, oui, nanan ALLAH, le peuple agni d’Abongoua et de Nguinou, attend ton retour

C’est pendant que tu crois que tout est enfin fichu

Que naissent tes jours glorieux, d’une vie riche en rebondissement

C’est celui qui te minimise qui aura le plus grand remords de ne point t’obéir

Si tu es venu au monde, ramène ce monde à ton existence

Je serai honoré de ton honneur

Et je suis riche de ta naissance

Fier ALLAH, ce long fleuve n’est pas tranquille, mais tu dois le traverser

Du courage, mon témoin du temps, de tous les temps et un temps, sera ton temps.

                                                                                      Joël ETTIEN

              Le père qui continue de savoir que tu es important et capital   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.