Bénin/Fédération de football: Moucharafou Anjorin, sous ordre du président de la République n’est plus en liste pour la candidature à la présidence

Une nouvelle ère s’annonce à la Fédération Béninoise du Football, car pendant que le comité chargé de l’organisation des élections du 27 Août prochain s’affaire pour rendre public  les candidatures retenues, une annonce fait le buzz: le Président  sortant Moucharafou ANJORIN annonce son retrait de l’instance du football Béninois.

Après avoir fait douze ans en tout de gestion du football de son pays, Moucharafou ANJORIN annonce qu’il ne sera pas candidat à sa succession à la tête de la fédération. Par un message fort simple et plein d’enseignement, il a fait savoir à la presse et l’ensemble de la famille footballistique qu’il ne serait pas sur le départ pour les élections à venir. Ce que nous  retenons surtout est qu’il dit se plier aux mots du Président de la République. Il souligne mettre son savoir-faire, son expérience et ses contacts pour «RÉVÉLER LE FOOTBALL DU BÉNIN AU RESTE DU MONDE ».

Ces mandats auront été marqués par de guerres de clans et d’intérêts, malgré tout, le Président ANJORIN Moucharafou  aurait fait les meilleures performances du football depuis l’existence de notre Fédération. Pour assurer l’après Anjorin, le Comité de Gestion des Elections de la FBF a fait un compte rendu et statué sur les candidatures retenues. Nous retiendrons de ce point de presse du Samedi 28 Juillet que deux listes ont été retenues: Elan et Nouveau départ. Notons que ces deux listes sont conduites par deux hommes très reconnus pour leur expertise et expérience dans le domaine du football et dans la gestion. La première liste est conduite par M. DIDAVI et la seconde par M. De CHACUS, ancien président du club les Dragons.

Le nom des figurants des listes pour la conquête de la présidence n’est cependant pas le souci majeur de la population et en particulier de la jeunesse béninoise. Il appert que cette génération espère qu’il y ait un homme capable de se souvenir d’elle et de l’aider à faire exploser son talent sur le plan national qu’international afin de redorer le blason du football béninois. « Les Messi, Neymar, Ronaldo, il en existe ici au Bénin; mais il faut savoir les détecter et les encadrer » dixit Alphonse HONDJO, ancienne gloire du football béninois.

La tâche s’annonce lourde et le défi grand pour le successeur, car il faudra bâtir une équipe solide des Seniors, des Juniors et aussi rehausser le football féminin qui n’est que l’ombre de lui-même. De DIDAVI à De CHACUS, nous n’attendrons que des résultats, et ceci à tous les niveaux et dans toutes les catégories.

Bassitou N’TIA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.