Bénin : Pour détournement, l’ex CA de Godomey condamné à 6 mois de prison ferme

Germain Cadja-Dodo, l’ancien Chef de l’arrondissement de Godomey a été condamné à 6 mois de prison ferme par le tribunal de première instance d’Abomey- Calavi ce lundi 20 août 2018. Il doit également s’acquitter d’une amende de 4 millions de FCFA.

Germain Cadja-Dodo était jugé pour son implication dans une affaire de collecte illégale de fond et de détournement de deniers publics. Ces autres coaccusés écopent des peines allant de 3 mois  à 1 an de prison. Chantal Houenha, la présidente des affaires sociales doit par exemple  purger une peine de  trois mois  de prison ferme et payer une amende  de 3 millions de FCFA. Le président du comité chargé des relations avec la société civile Frank Houessou est condamné à 12 mois de prison avec sursis plus une amende d’un million.

Les chefs d’arrondissements de Cocotomey-Tokpa et de Womey-Centre écopent de trois mois de prison avec sursis.Ils doivent également s’acquitter personnellement d’une amende de 50 000 FCFA.

Pour rappel , Germain Cadja-Dodo est poursuivi pour détournement de fonds publics et abus de fonction. Les  chefs quartiers de Cocotomey-Tokpa et de Womey-Centre sont accusés  de recel.

Rappel des faits

Selon plusieurs recoupements, le bas-fond de Womey serait exploité depuis 2007 par une association de “Zémidjan”. La marraine de cette association a contacté, il y a quatre mois l’ex  CA Cadja-Dodo pour solliciter l’ implication des autorités locales dans la gestion de l’exploitation du bas-fond. C’est ainsi que l’ancien chef d’arrondissement a mis sur pied une commission de gestion de l’exploitation dudit bas-fond. Cette commission aurait récolté 17, 1 millions de fcfa comme recette.

Une association en froid avec celle qui a sollicité l’implication de l’arrondissement dans la gestion de la ressource, aurait porté plainte contre la commission mise sur pied par l’ancien CA Cadja-Dodo à la Brigade économique et financière. Dans cette plainte, elle signale  le non versement des  recettes tirées de l’exploitation du bas-fond dans les caisses de l’arrondissement. C’est cette plainte qui a conduit au procès.

Signalons pour finir que des membres de l’association des “Zémidjans” et leurs collègues de la dissidence ont été condamné à 12 mois de prison dont 6 avec sursis, plus une amende d’un million chacun. Ils sont reconnus coupable d’abus de confiance.

NouvelleTribune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.