Côte d’Ivoire: Akossi Bendjo, Secrétaire exécutif chargé de la mobilisation et de l’organisation, PDCI RDA aux ivoiriens de la Belgique : « Ensemble, redonnons vie à notre terre d’espérance »

Rien ne semble ébranler et arrêter l’infatigable apôtre de la paix et de la réconciliation du PDCI RDA et l’inconditionnel disciple de son président, Aimé Henri Konan Bédié, M. Noël Akossi Bendjo, en mission politique en Europe, pour le compte de son parti.

Rayonnant de toutes beauté et de gaité, avec une assurance de taille, M. Akossi Bendjo a déjà fait le deuil des tracasseries, dont il est la cible du pouvoir ivoirien et c’est un offensif homme politique qui a allumé son auditoire ce dimanche 26 août 2018, dans la salle Marleau de Bruxelles devant des ivoiriens venus nombreux l’écouter. En effet, comme tout martyr, il a suscité la curiosité, la fascination et bénéficié soutien et encouragement. Les ivoiriens dans le Benelux n’ont pas voulu se faire compter la conférence sur le thème : Perspectives et stratégies pour la reconquête du pouvoir d’état du PDCI RDA pour 2020, animée par celui à qui le pouvoir ivoirien tend des pièges et le guette comme s‘il était le seul sur la terre ivoirienne à être solidaire, intègre et patriote, M. Akossi Bendjo. La salle qui était trop exiguë pour contenir ces ivoiriens soifs de la vérité qui sont venus de partout, surtout, de Paris, de Lille, une forte délégation du COJEP du ministre Charles Blé Goudé, Akossi Benjo n’a pas tari d’éloges à l’endroit de son père formateur le président Henri Konan Bédié, avant de mettre le pied dans le plat pour aborder son thème.

Avant de prendre la prendre la parole, les délégués généraux des sections européennes de son parti, se sont adressé à leur SE pour le soutenir et l’encourager dans cette offensive politique pour permettre à leur parti de redonner vie et de la force pour un retour au premier tour des élections présidentielles d’octobre 2020 si toutes les conditions sont réunies. Le COJEP et le FPI, sont allés dans le même sens, à la seule différence, qu’ils rassuraient de leur présence pour dire au PDCI RDA de ne point reculer et d’aller jusqu’au bout, libération de la Côte d’Ivoire oblige.

Prenant à son tour la parole, le conférencier Akossi Bendjo, les a salués au nom de son président Henri Konan Bédié de qui, il tire sa force à qui, il doit fidélité et loyauté. Pour le conférencier, on peut parler de perspectives, mais les stratégies, viendront plus tard. Selon lui, le président Bédié pose déjà, de par ses actes de rapprochement, les perspectives. C’est pourquoi, il a demandé à tout l’auditoire, de se mettre ensemble pour redonner vie à la Côte d’Ivoire, terre d’espérance et de paix. La Côte d’Ivoire, qui est une terre d’accueil, demeurera, mais que chaque frère sache sa place pour le bon fonctionnement du vivre-ensemble. La terre ivoirienne bénie, a tous les atouts pour offrir une vie meilleure à tous ses filles et fils, se fait avec des institutions fortes qui sauront redistribuer les richesses du pays pour le bonheur de tous. Mais il suffit aussi, poursuit-il de la bonne volonté dont le PDCI RDA a les clés pour ouvrir les écluses des cieux aux ivoiriens. C’est avec un Bendjo tout feu toute flamme qui a permis à tous ces ivoiriens, venus l’écouter de garder l’amour, la paix et qui leur a donnés cet espoir de s’organiser à rentrer au pays prendre leur part dans la nouvelle Côte d’Ivoire que le PDCI RDA et son président Konan Bédié, s’apprêtent à laisser aux ivoiriens. Séance tenante, les autres ivoiriens venus des autres pays, se sont empressés pour lui proposer des invitations dans leurs villes pour rallumer la flamme du retour du PDCI RDA au pouvoir avec tous les ivoiriens.

Alors ne soyons pas étonnés dans les jours à venir à entendre la voix de cet infatigable apôtre de la paix et de la réconciliation, fidèles parmi les fidèles disciples du président Bédié, dans les villes européennes, où se compte les ivoiriens. Pour M. Akossi Bendjo, l’orphelin, ce n’est pas celui qui a perdu seulement ses parents, mais celui qui a perdu tout espoir de vivre, comme ses compatriotes le sont actuellement, c’est pourquoi, il n’a pas cessé de leur répéter, ce que nous avons qualifié de slogan et qui sied bien à la situation sociopolitique des on pays : « ensemble, redonnons vie à notre terre d’espérance »

                                                                                                     Joël ETTIEN

                                      Envoyé spécial de :  www.businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.