Côte d’Ivoire : le PDCI demande un report des élections locales

Le parti d’Henri Konan Bédié a appelé le 29 août le gouvernement à modifier la date des prochaines élections régionales et municipales prévues le 13 octobre.

Alors qu’il se prépare à déposer ses dossiers de candidature pour les élections régionales et municipales prévues le 13 octobre, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) souhaite voir la date de ce double scrutin repoussée. Un positionnement évoqué par certains cadres depuis plusieurs semaines, que le parti d’Henri Konan Bédié a officialisé mercredi 29 août par la voix de son secrétaire exécutif, Maurice Kakou Guikahué.« Le PDCI juge qu’il convient que des dispositions soient prises pour un réaménagement des dates de dépôt des dossiers de candidature et de la tenue du scrutin », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à la mi-journée. Raisons évoquées par le numéro deux du parti : l’annonce faite le 6 août par Alassane Ouattara d’un prochain réaménagement de la Commission électorale ; mais également de la période des vacances judiciaires et de la prise en compte du récent mouvement préfectoral qui freine la délivrance des actes judiciaires exigés pour la constitution des actes de candidature.

Le secrétaire exécutif du PDCI est resté très évasif concernant l’attitude du parti si sa demande n’était pas entendue par les autorités.

Selon nos informations, la question a été évoquée lors du dernier tête-à-tête entre Henri Konan Bédié et le chef de l’État ivoirien. Quelques jours plus tard, Bédié avait réitéré sa volonté de voir la CEI réformée avant les élections de manière officielle, par courrier.

 Vincent Duhem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.