CAN U-17 : La CAF disqualifie le Bénin !

La nouvelle est tombée ce jour ! Le Bénin via sa catégorie jeune des moins de 17 ans ne participera pas aux éliminatoires de CAN de leur rang. Une disqualification, une honte nationale. 

Prenant par au tournoi U17 de la Zone UFOA B à Niamey au Niger, les Écureuils cadets ont été rattrapé par la patrouille de la CAF. Alors que les 6 autres nations ont à peine 1 ou 2 joueurs inéligibles voir aucun (pour le Ghana), le Bénin s’est offert la palme d’or de la magouille et de la tricherie sur l’âge des joueurs sélectionnés.

Une honte nationale

Sur les 18 joueurs qui ont fait le voyage à Niamey, ils sont 10 à vouloir tromper la vigilance de l’autorité africaine sous la complicité de les leurs. Avec 10 joueurs inéligibles aux tests de la CAF, le Bénin se retrouve donc avec seulement 8 joueurs pour participer au tournoi synonyme d’une disqualification pure et simple.

Avec cette disqualification, le Bénin vient une fois de plus dévoiler à la face du monde son identité. Pourtant, en 2014, lors d’un match éliminatoire du championnat d’Afrique U17 contre le Mali, quatre joueurs ne remplissant par les critères d’âges avaient été alignés par la sélection béninoise. La Fédération béninoise avait été dans le temps, suspendu deux ans dans les compétitions à catégories d’âges. Cette nouvelle constitue une grande honte pour le Bénin en général et le monde du football local en particulier. Du Chef de l’État, le Ministre du tutelle, la Fédération, l’encadrement technique, les joueurs en cause et tous ceux qui ont été impliqués dans la préparation de cette campagne qualificative, les responsabilités méritent d’être situées à tous les niveaux avec des sanctions jusqu’à la dernière rigueur. En attendant, c’est l’épée Damoclès de la CAF qui nous attend.

Le Bénin pourrait être lourdement sanctionné

Le 30 mai 2018 dans une note circulaire, la CAF a attiré l’attention des fédérations sur l’obligation du test de l’IRM à tous les joueurs pour les éliminatoires de la CAN U17 Tanzanie 2019. L’article 135 du Code Disciplinaire de la CAF met l’accent sur les conséquences qui peuvent découler du non respect de ce test d’éligibilité d’âge pour tous les joueurs sans distinction aucune. Outre les amendes (dix mille dollars minimum) à payer en cas de fraudes, les sanctions peuvent même aller à une interdiction de toute activité de football pendant une période de quatre années. Le Bénin s’est entêté et devra maintenant assumer.

Liste des 10 joueurs en cause :

1-Gounon A. Sophiane

2-Yessoufou Ahmed Shereef

3-Salami Zouli Koufouli Achamou

4-Ehoue Pavlek Septime

5- Tito Tounde Barnabé.

6-Kougneadjo Dominique

7-Hlakougbe Matei Samsson

8-Tchetchao David

9- Anato Armel Feliciano

10- Dossoumou Amir.

Benin Football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.