Côte d’Ivoire/Elections locales :  Le PDCI RDA, peut-il gagner des sièges avec une CEI non réformée ?             

Aucun Parti politique ivoirien ne peut gagner d’élection sous Ouattara. Si Ouattara n’a pas eu de compassion pour lui-même, qui peut en avoir pour lui ?

Avant son imposition à la tête de la Côte d’Ivoire, par ses puissants alliés d’autrefois, les ivoiriens vivaient en paix, avaient leurs institutions qui fonctionnaient, ils respectaient leurs us et coutumes, le pays allait bien et très bien. Si on demande à Ouattara aujourd’hui, qu’est ce qui l’a poussé à venir violenter les ivoiriens pour s’accaparer de leur pays, je ne pense pas qu’il trouverait les mots justes pour expliquer ce hold up dont il est le chef. Qui règne par l’épée, périt par l’épée, proverbe biblique. Alors, tout ce que les partis politiques ivoiriens font actuellement, en allant déposer des dossiers à la CEI, si ce n’est de l’absurdité, de la sorcellerie, qui peut prétendre gagner démocratiquement d’élection sous Ouattara ?

Ouattara n’est pas un démocrate, c’est un vrai forcené despote, qu’on nous explique avec quelle magie, les partis politiques feront pour gagner des élections pendant qu’il contrôle la commission électorale indépendante, la CEI. C’est de son bon vouloir qu’il attribuerait des scores à qui, il veut. Pourquoi, c’est après les élections locales qu’il reformera la CEI ? De qui, le système Ouattara se moque-t-il ?

Revenons en arrière. En 2010, les Ouattara, ont fait tuer plus de 3000 ivoiriens, pour des élections qui, jusque-là, les résultats, les vrais sont restés lettre morte dans leurs tiroirs. Pour ces 3000 ivoiriens tués, c’est encore, un seul camp qui continue de payer le lourd tribut. Sans compter les exilés, les comptes gelés, les expropriations des biens terriens, immobiliers et mobiliers, l’insécurité galopante, les biens mal acquis, le pillage économique, les deniers publics et les enrichissements illicites, les humiliations, frustrations, j’en passe, Ouattara n’a pas de cœur pour les ivoiriens et cela, le temps lui a donné tout le temps pour se rattraper mais helàs. Quelles raisons donne-t-il pour justifier la détention arbitraire des ivoiriens, dont la communauté internationale, la CEDEAO et la cour africaine des droits de l’Homme, ont contraint à libérer et jugé cette CEI caduque ? Ne pouvait-il pas faire à cette époque l’économie pour construire le pays dans la continuité de l’état ? Et ceux qui sont restés en prison, et qui ont y périt, il fait quoi, pour leurs familles que d’imposer tous les membres de sa famille à briguer des postes électifs avec des résultats truqués d’avance. Comme il n’est pas digne de confiance, les ivoiriens exilés, veulent encore des garanties solides, pour ne pas risquer, ce qu’ils ont réussi à éviter, avant d’entrer. Et ils ont raison.

Les mensonges, les rituels humains, sont malheureusement devenus le mode de gouvernance. Ouattara n’a jamais rien reconnu depuis qu’il est au pouvoir, c’est toujours les autres. Sa dictature, qui le place devant tous les despotes du monde, a contraint les ivoiriens à avoir, le même comportement, c’est-à-dire, la délation, la colportation, le déni, le mensonge. Les ivoiriens sous Ouattara, vivent au rythme moral de leur président.

Etant devenu, un danger pour les ivoiriens, aucun parti politique, ne peut lui refuser quoique se soit et la terreur règne. Si le PDCI RDA a pris ce courage de s’en débarrasser, chose salutaire, il ne peut pas accepter en l’état, d’aller à des élections où tout est prêt à l’humilier avec un piètre score à la clé et puis, il n’y aura personne pour revendiquer. Pour éviter encore des morts intitules, vaut mieux laisser Ouattara et son RHDP seuls aller à ces élections locales. En plus, tout le monde pense que le problème de la CEI, réside en son président Bakayoko, eh bien, non. Ouattara a mis ses hommes dans l’ombre qui goupille tout et Youssouf Bakayoko, n’est qu’une fenêtre pour leur donner du vent. Sinon, toutes les sections locales de la CEI, sont truffées de pro-ouattara et maintenant viennent de s’ajouter, les fantoches mendiants politiques au vendre mou, à l’estomac perforé, transfuges du PDCI RDA, réunis comme des crabes dans le panier RHDP, c’est grave. Ivoiriens, n’allez pas à ces élections, vous occasionnerez des morts et ce n’est pas Ouattara, qui coulera des larmes, d’ailleurs, il n’en a jamais eu pour les ivoiriens. Alors le PDCI RDA peut-il gagner des sièges avec une CEI non réformée ?

                                                                                                               Joël ETTIEN

                                                     Directeur de Publication : www.businessactuality.com

Une pensée sur “Côte d’Ivoire/Elections locales :  Le PDCI RDA, peut-il gagner des sièges avec une CEI non réformée ?             

  • 2 septembre 2018 à 7 h 45 min
    Permalink

    Que le pdci reste à la maison. Qu’il ne participe pas à ces élections.
    Il faut aussi que dramane soit frappé pour que le pays soit libéré.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.