France: La plainte d’un opposant congolais pour assassinat classée sans suite

En France, une plainte du général Ferdinand Mbaou, déposée en 2015, a été classée sans suite. La plainte portait sur une tentative d’assassinat qui a laissé ce farouche opposant au président congolais Denis Sassou-Nguesso, grièvement blessé.

Le 12 septembre 2018, de nouvelles révélations ont fait état d’une autre tentative d’assassinat. Deux ex-agents de la DGSE, les renseignements extérieurs français, soupçonnés d’avoir élaborés ce meurtre, ont été inculpés à Lyon pour association de malfaiteurs et détentions d’explosifs. Le général Mbaou et l’avocat maître Norbert Tricaud espèrent que cette nouvelle affaire relancera la première enquête.

La plainte du général Ferdinand Mbaou a été classée sans suite le 6 mars 2018 par le parquet de Pontoise, mais le collectif d’avocats en charge de l’affaire, ne l’a appris que ce mardi.

Un délai incompréhensible, selon maître Norbert Tricaud : « C’est extraordinaire que pour une enquête criminelle qui a débuté en novembre 2015, elle ait été retransmise au parquet de Pontoise le 18 janvier 2018, et le parquet a attendu le 6 mars pour la classer au motif auteur inconnu, et n’a même pas pris la peine d’informer ni la victime ni ses avocats. »

L’enquête pourrait malgré tout être relancée grâce aux révélations du 12 septembre dernier. Elles concernent une nouvelle tentative d’assassinat visant le général Mbaou. Deux ex-agents de la DGSE, les renseignements extérieurs français, ont été inculpés par le parquet de Lyon.

Un espoir pour maître Norbert Tricaud : « Je pense que compte tenu de ce qui s’est passé au niveau du parquet de Lyon, le parquet de Pontoise sera obligé d’adopter une attitude moins sévère vis-à-vis de notre client. Et ses droits de victime devraient peut-être enfin être pris en considération. »

Depuis décembre 2015, les autorités françaises n’ont jamais donné suite aux demandes de protection policières de l’opposant congolais. Ses avoirs ont également été gelés en vertu d’un article du code financier ayant trait à des accusations de terrorisme, accusations dont le général Mbaou conteste depuis le bien-fondé.

rfi Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.