Côte d’Ivoire: Encore, une autre bavure politique.

En Côte d’Ivoire, la campagne pour les élections locales bat son plein et le pouvoir qui se trouve le dos au mur, par le divorce d’avec son ancien allié le PDCI RDA, cherche des boucs émissaires et c’est le jeune Amia Gbakré Noël, candidat indépendant dans la région du Lôh-Djiboua, une région située au sud-ouest de la ville d’Abidjan, qui va payer le lourd tribut de cette bavure politique et qui est mis aux arrêts par le régime.

Dans sa démonstration, il est allé dans sa région qui manque d’infrastructures, en Hélico. Bien avant, il faut situer le contexte, Amia Gbakré, ne fait qu’assister ses parents dans sa région. Ce sont eux-mêmes qui l’ont sollicité à briguer la présidence du conseil général. Après plusieurs hésitations, il a fini par donner son accord. Donc, en pleine campagne, il déroule le tapis de son savoir et ses moyens et le voilà dans les mailles du filet du pouvoir de Ouattara.

Vue que ses comptes sont gelés, il a préféré vendre quelques terrains qu’il dispose à Abidjan, dont il a acheté avec ses propres moyens pour subvenir à ses besoins de campagne. Les papiers de la vente de ses terrains qu’il a acquis depuis plusieurs années, sont en sa possession et c’est maintenant que d’autres acquéreurs surviennent pour revendiquer ces terrains, qu’ils prétendent en être les propriétaires. Les Délaffosse, c’est d’eux qu’il s’agit, connaissent le ministre Hamed Bakayoko, lui-même candidat dans la commune d’Abobo. En, fait, ce n’est qu’un alibi pour le pouvoir, sinon, les Délaffosse, n’ont rien à voir dans cette histoire. Ils ne sont que des boucs émissaires.

Depuis donc le jeudi 4 octobre, le candidat Amia Gbakré Noël se trouve dans les geôles du pouvoir.

Ayant montré ses preuves, la justice veut entendre le conservateur du ministère de la construction pour le confondre au détenu. Le conservateur, c’est celui qui délivre les papiers après achat d’un lot en Côte d’Ivoire.

Affaire à suivre et pendant ce temps, la campagne bat son plein.

                                                                                               Brou Koffi

                                                              Correspondant permanent 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.