Déclaration du renouveau mondial du PDCI RDA, relative au communiqué du ministère de l’intérieur et de la sécurité ivoirien annulant les mandats de maires issus du PDCI RDA.

En effet, en date du 31/12/18, M. Sidiki Diakité, ministre ivoirien de l’intérieur et de la sécurité, a rendu public, un communiqué, faisant état de la mise sous tutelle des communes de : Booko, Grand-Bassam, Plateau, Port-bouët et Rubino, toutes issues du PDCI RDA, que conformément à la réglementation en vigueur, ces communes, n’ayant pu être installées au 31/12/18, date d’expiration de leurs mandants, il est mis en place en place, des délégations spéciales présidées par des préfets des départements concernés. Voici, la déclaration du renouveau mondial du PDCI RDA.​

                           Pourquoi Alassane Dramane Ouattara crée-t-il la chienlit ?​

Nous avons cru que la fonction de président de la république, était une fonction protectrice, régalienne, patriote, mais hélas, avec M. Alassane Dramane Ouattara, c’est le contraire. Qu’avons-nous fait pour subir et mériter, un tel drame avec un président, ethnocentrique, menteur, délateur et si provocateur ?​

Comment peut-il vanter les mérites d’une commission électorale indépendante, la (CEI) qui est responsable à chaque élection de milliers de morts ? Comment peut-il donner des galons à des tueurs comme les responsables de cette commission électorale ? Si tel est le cas, c’est que Ouattara, n’a aucun intérêt à diriger notre pays. La CEI, est un assassin, elle n’a pas besoin de tuteur pour la protéger. Depuis 2010 où, de son fait il y a eu des milliers de morts, logiquement, cette CEI pour l’amour du ciel, ne devrait plus exister, mais comme Ouattara, aucun mort ivoirien, ne tangue sa conscience, il a donc besoin de tueurs à gage pour se maintenir au pouvoir. Dis-moi, qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es.​

Comment, pour une simple élection locale, le système Ouattara peut-il se comporter en opposant alors qu’il est au pouvoir ? Pourquoi, des élections validées par nos institutions, Ouattara les botte en touche ? Pourquoi, c’est la dissolution et la disparition du PDCI RDA qui sont devenues, sa priorité ? Mais ce que Ouattara oublie, ce parti, est devenu, un esprit tout comme son créateur. De quoi souffre véritablement le président Ouattara ? Pourquoi mord-il à sa propre queue ? De quoi a-t-il peur ?​

Que représente un député aux yeux de ce pouvoir moribond ? Un député, est l’élu du peuple, tout comme lui, le président de la république, donc, il a l’immunité parlementaire, tous ces vacarmes autour de l’installation de M. Ehouo Jacques, élu maire du Plateau, répond à quoi ? Le Plateau n’ira nulle part, cette commune appartient au PDCI RDA. Si telle est sa volonté, alors, nous demandons aux ivoiriens, de ne point céder à cette provocation et d’user de tous ses moyens, pour faire respecter, la loi de la démocratie.

A la direction du PDCI RDA et son président Aimé Henri Konan Bédié, c’est quoi, votre projet face à cette dictature sans nom ? Le fait de vous désolidariser de cette alliance RHDP, devient, un crime, alors que le même Ouattara avait scellé, le front républicain, il n’y a pas eu mort d’hommes, pourquoi, autour du PDCI RDA, cela, un tel vacarme ? Président Bédié, si vous êtes sincère pour la mise place de la plateforme, pour la reconquête du pouvoir d’état en 2020, Ouattara, montre des signes de guerre. Si vous laissez faire, inutile d’aller à des élections présidentielles en 2020. Il est entrain de faire des textes de traumatisme et si vous ne remontez pas très vite au créneau, Ouattara va se croire tout permis et 2020, sera tant pis pour nous ivoiriens.​ C’est dans quel pays au monde, le pouvoir s’arroge le droit de nommer des préfets à la place du choix des populations, quand ce même pouvoir, fait retarder les installations? Est ce à dire, que demain, à la date d’expiration de son mandat du président de la républiques, le préfet d’Abidjan, sera désigné pour conduire, les affaires de la république, puisqu’il est lui-même élu du peuple?

Peuple de Côte d’Ivoire, Ouattara sentant sa fin approchée, veut mélanger, créer la chienlit, n’attendez pas 2020, ça sera trop tard. Le changement à la tête des corps d’armée, n’est pas fortuit. Prenez du courage et servez-vous des exemples des autres pays, comme le Burkina Faso, le Sénégal. Descendez dans les rues, pour éviter, à notre pays, un autre syndrome de guerre.​

                                                                                       Fait, à Paris, le 2/01/19​

                                                                             Joël ETTIEN​

                                                        Coordonnateur du renouveau PDCI RDA France​

                                                         Chargé de communication et porte-parole ​

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.