Côte d’Ivoire: Les incohérences mortifères de Alassane Dramane Ouattara

Nous avons tous écouté le discours des vœux du président ivoirien, avec sa magie de se mettre à l’écart des préoccupations de son peuple. Il rassure ses compatriotes de ne pas avoir peur des élections de 2020, mais qui crée ces craintes ?

ADO, comme, il aimait se faire appeler autrefois, a un double personnage en lui. Sur quelle planète vit ce président qui a tout pour sortir par la grandeur et qui se bat, dans le mensonge à fermer les honneurs sur lui?​

Comme s’il était obligé de parler, quand il sait pertinemment qu’il s’écarte de la réalité pour le bien-être de ses concitoyens. Quelques incohérences depuis sa prise de pouvoir à nos jours :​ par le mensonge, il s’est fait une place au soleil, car, pour lui, il lui fallait absolument, le poste de président de la république et c’est en Côte d’Ivoire, qu’il a obtenu ce grade qui lui permettra de figurer désormais, dans le livre d’or des chefs d’état ivoiriens et cela sera inscrit sur sa carte de visite. Ainsi, partout où il sera, il aura les honneurs d’un ancien chef d’état, encore si cela perdure.​

Sur tous les plans, il a fait du faux. ADO, la solution, c’était le slogan de sa campagne que le PDCI RDA lui a offert sur un plateau en or. Lesquelles solutions a-t-il apportées aux ivoiriens ? Les chasser de leurs domiciles pour qu’ils dorment sur les cimetières ? Bloquer leurs avoirs pour qu’ils meurent sans que cela, ne l’émeut ? Faire empoisonner tous les intellectuels de gauche, les emprisonner ? Non.

Sous ce président, tous les ivoiriens, sont obligés de mentir, au point où, on ne peut rien entreprendre avec les ivoiriens, parce qu’ils sont devenus pour la plupart, ignobles et comme, il n’y a plus de justice, chez qui se plaindre ? L’arrogance et le pédantisme, associés à la déshumanisation, voilà dans quoi, vivent les ivoiriens.​

Il demande aux ivoiriens de ne pas avoir peur, mais qui crée cette psychose ? Pour une simple élection locale, voilà ce qu’il fait faire aux nouveaux élus : braquage, violence, assassinat, vol d’urnes et vers la fin, restituer leur victoire à des préfets, mais on est où là, à la fin ? En quoi, lui-même Ouattara est propre dans la gestion des affaires du pays pour arc-bouter, la jeune démocratie ivoirienne ? Les marchés de gré à gré, l’expropriation des biens des ivoiriens par des étrangers dont il leur sert de couverture, la corruption galopante, les dérives en tous genres. Mais, si déjà, pour des élections locales, il y a mort d’homme et qu’il considère que tout s’est bien déroulé, mais ce président n’a vraiment pas de cœur à aimer ses compatriotes. Pour que les ivoiriens, n’aient pas peur, il sait ce qu’il doit faire pour les apaiser, mais la situation va de mal en pire. Si, après le 26 janvier, tu n’es pas RHDP, tu rends le tabouret, mais de quel droit, ces infectes riches dans la nauséabondes et la puanteur de la corruption, peuvent-ils tenir de tels propos ? La Côte d’Ivoire serait devenue, une propriété privée ? Mais ce tabouret, c’est eux qui les vont les rendre, à la fin du mandat de leur mentor de Ouattara. Il y a trop d’incohérences qui discréditent le président ivoirien. Si en 10 ans, il n’a rien fait, ce n’est pas en 5 ans, qu’il fera des miracles si ce n’est pour achever les ivoiriens.​

ADO, oui, ADO, les ivoiriens ont de quoi à avoir peur, puisque vous ne faites rien de bon pour leur quotidien, se ce n’est la crainte, la peur, le traumatisme. La reforme de la CEI, le redécoupage électoral, la révision du listing car, ce qu’il oublie, c’est qu’entre temps, ceux qu’ils contraignent à mourir, ne sont plus là, les jeunes qui ont l’âge de voter et qui ne sont pas sur les listes électorales, les déplacés, etc, on fait quoi ? Même s’il n’est pas, un enfant de cœur, ce que j’en conviens, mais il a au moins, une mémoire. Tous les signaux sont au rouge pour l’avenir de ce beau pays, dont on se sert du chiffre d’affaires des grandes compagnies comme les Bouygues pour en résulter, des taux de croissance farfelus à mille chiffres. Pour que demain, ne soit pas craintif, installez les nouveaux maires, avec leur budget de fonctionnement. Pour que 2020, ne fasse pas peur, il faut se comporter en homme digne, démocrate. Nous reviendrons sur les dérives outrancières de ce régime, dans nos prochaines éditions.​

                                                                                                               Joël ETTIEN​

                                                                     Directeur de publication : businessactuality.com

Une pensée sur “Côte d’Ivoire: Les incohérences mortifères de Alassane Dramane Ouattara

  • 9 janvier 2019 à 12 h 35 min
    Permalink

    Critiquer Ouattara sans mettre en place nos propres stratégies pour reconquérir le pouvoir d’Etat, est une rhétorique nuisible qui ne nous fait pas avancer. Le Rhdp est entrain de se mettre en place sûrement, et pendant ce temps, rien ne bouge du côté du Pdci et FPI. Où est passé le projet de création de la plateforme PDCI, Fpi, Mfa, Pit etc , qui avaient massivement répondu au congrès extraordinaire de Bédié à Daoukro ? Parler de Ouattara tous les jours , n’est pas la solution que les ivoiriens attendent de l’opposition. Les Ivoiriens veulent des propositions et des actes concrets sur le terrain . L’opposition Ivoirienne a besoin d’un vrai leader charismatique. Mais hélas !
    .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.