Côte d’Ivoire:   Les jeunes du PDCI RDA sont-ils dans la provocation ou dans une légitime revendication ?

Au moment où le président Ouattara berne le monde entier de ses discours nuageux et cousus de mensonge, son pays profond est en ébullition et pour cause.

La jeunesse du PDCI RDA et les Ebrié, propriétaires terriens de la ville d’Abidjan, se font gazer par la police, pour des revendications. Le nouveau maire Jacques Ehouo, de la commune du Plateau, se voit filer entre ses espoirs, sa victoire et les jeunes disent : « NON ».

Le président ivoirien rassure ses compatriotes à ne pas avoir peur car tant qu’il sera président de ce pays, il n’y aura aucun moustique qui piquerait un seul ivoirien et pourtant, le paludisme les tue. Mais alors, pourquoi, pendant qu’il rassure, il jette le feu dans les communes acquises de haute lutte par son ancien allié, le PDCI RDA ? Pour une fois, les jeunes du PDCI RDA sont descendus dans les rues pour réclamer non seulement leur victoire reconnue par toutes les instances qui régissent les élections en Côte d’Ivoire, mais jauger leur capacité d’opposants. Pourquoi, Ouattara donne-t-il l’ordre de spolier ces victoires et installe, la chienlit ?​

Le divorce est consommé et Ouattara a du mal à s’en défaire. Le PDCI RDA du président Henri Konan Béidé, est sous d’autres cieux. Mais, donc les militants de ce parti peuvent descendre dans les rues pour revendiquer. De toutes les communes ivoiriennes, si Ouattara veut absolument la mairie du Plateau, où il sait pertinemment que son poulain Sawegnon, a été battu, c’est d’abord, le prestige, les retombées économiques. En plus, il veut préparer le béninois à avoir des assises politiques solides pour en faire de lui, un futur emmerdeur. Pour Ouattara, il faut forcément un étranger pour gouverner ce pays. Les ivoiriens, n’ont pas vu venir lui-même Ouattara au pouvoir. Ils en ont rigolé, le sous-estimant et le voilà à leur chevet. Alors, le jeune Sawegnon, qui, lui-même ne redoute pas de sa nationalité béninoise, Ouattara veut en faire, son dauphin parce que son oncle, le propriétaire de Vaudou communication, a tous les marchés en Côte d’Ivoire, pour le remplacer et les ivoiriens, sont là, manque de solidarité, à frotter les mains, dans un langage, de oui, c’est bien fait pour le PDCI RDA. Ce qui se passe, ne doit pas être, l’affaire des seuls militants du PDCI RDA, mais une interpellation nationale. Le visage des élections de 2020 pour lesquelles Ouattara rassure, le voilà devant les ivoiriens. ​

Il ne faudrait pas dire que les jeunes du PDCI RDA font de la provocation, c’est une légitime revendication qui demande l’éveil de tous les ivoiriens. C’est aussi, l’occasion à la direction de ce parti de les assister, matériellement, financièrement et moralement. Aussi, il est de bons alois, que les autres jeunes s’associent, s’approprient cette lutte pour restaurer la démocratie foulée aux pieds par Ouattara. Ce qui se passe en Côte d’Ivoire, est inadmissible. Participez à la remise en place de la démocratie, n’est pas une affaire d’Ebrié, encore moins, un positionnement politique d’un individu, mais redonner aux ivoiriens, leurs crédits et respect.  ​

Si Ouattara ne veut pas installer, Jacques Ehouo, n’est-ce pas encore M. Akossi Bendjo qu’il vise ? Nous y reviendrons.​

                                                                                                                               Joël ETTIEN​

                                                                              Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.