Côte d’Ivoire: PDCI RDA, les militants s’interrogent :​« Que veut Guikahué et que cache-t-il aux militants de son parti politique ? »​

Loin de faire le procès du secrétaire exécutif en chef du PDCI RDA, le Pr Maurice Kacou Guikahué, ce sont des constats qui nous emmènent à nous poser ces interrogations suivantes : que veut-il réellement et que cache-t-il ?​

Sans rentrer dans son lointain parcours de combattant politique, il sait ce qu’il a fait pour mettre à l’écart, le Pr Alphonse Djédjé Mady, dont il était son second, quand ce dernier occupait les fonctions de secrétaire général du PDCI RDA, tous les militants ont fermé les yeux pour son accession fulgurante auprès du président Bédié.​

Tous les militants ont cru en lui, à mettre le parti en ordre de bataille pour faire face aux défis nouveaux auxquels, le parti doit faire face,oh non, ce sont autres choses que ceux-ci, observent. Peut-il nous donner des réponses pour l’absence ou la mise à l’écart de ceux que nous allons citer qui galvanisaient des troupes qu’il a contraint le président Bédié à mettre au placard ? Il s’agit de : Célestine Zoma, Razakou Colette, Benson Raymond, Emolo Claude, Léopoldine Coffi, Pr Tiacoh, Bénoit Sakanou, Zokou Alain, Pr Sery Bially, Marie Laure Koutua, Adjé Maurice, Ettien Octave, les jeunes des quartiers chauds, Koumassi, Yopougon, Marcel Diby, Jean-Baptiste Kouadè et la liste trop longue…​

Il donne l’impression de barrer la vue du président Bédié, sachant très bien, le rôle et l’efficacité de ces personnalités ci-dessus citées et il y en a d’autres que nous ne pouvons pas citer qu’ils veillent, nous en excuser. S’il pense qu’elles ne sont pas promptes et aptes pour les combats, comment veut-il qu’ils jugent le président Bédié ? Si c’est l’envie de pousser,encourager le président Bédié à se candidater pour être son second, qu’il le fasse savoir, sinon, à cette allure, il est responsable de tout, en bien comme en mal.​

Depuis lors, les grands militants ne font que subir frustrations sur humiliations. Pour justement, le problème de la reforme de la CEI, le président Bédié, avait mandaté le doyen Emile Constant Bombey, où était-il récemment quand le premier ministre Gon Coulibaly recevait les partis ? En plus, il sait très bien que le président Bédié tend la main aux autres formations politiques dans le cadre de la mise en place d’une plateforme, il serait judicieux dans ce même élan, que le PDCI RDA, s’assure de la présence de tous ces partis à cette rencontre importante. Est-il fier de voir l’absence du PFI du président Gbagbo conduit pour le moment par M Assoua Adou, à cette rencontre capitale ?

Où sont passées les vraies valeurs du parti ? La solidarité, l’entraide, l’amour sincère ? Dans les coulisses, il transparaît, ses ambitions de se présenter au titre de son parti, si tel est le cas, qu’il ouvre sincèrement les vannes pour faire couler les coudées franches. Pour l’amour du PDCI RDA, ces responsables comme, Akossi Bendjo, Kouadio Konan Bertin, Jean Louis Billon, pour ne citer que celles-ci, ont pris des coups et continuent d’en prendre sans jamais qu’il se prononce sur leur souffrance. Ce ne sont pas les occasions qui manquent au PDCI RDA, de prendre leur défense. Certains sont confinés en exil, mais jusqu’à quand, il dira au président de Bédié, qu’il manque, certains cadres militants actifs à l’appel ?​

Mais, si rien ne parvient au président Bédié, à qui, on fait croire que tout va bien dans la base, alors que c’est le contraire, il faut bien que le Pr Guikahué soit claire. Qu’est ce qui empêche le parti, de remuer ciel et terre pour dire stop à Ouattara dans sa rage de vaincre et d’exterminer toutes les candidates et tous les candidats potentiels pour l’an 2020 ? A aucun meeting, ou grand rassemblement, le secrétaire exécutif en chef, ne montre aucun signe de solidarité et le parti, range dans son placard, les valeurs sûres par sa gestion.

Même pour donner de l’argent pour des missions, si ce ne sont ses propres conférences de presse, aucune structure du parti, ne peut avoir du financement. Comment, peut-on gagner, une élection en Côte d’Ivoire, si les militants doivent rester cloîtrer dans leurs salons ? Si Ouattara ne veut pas entendre raison, c’est les manifestations dans les rues, qui feront qu’il bougera, mais quand il s’agit d’en faire, le secrétariat exécutif, s’en dérobe et les mouvements de protestation meurent, Ouattara avance. Où sont passés les cotisations, les frais d’adhésion, les subventions de l’état ? Le PDCI RDA ne peut pas affirmer que ses caisses sont vides.​

Nous voudrions avoir des réponses à toutes ces questions car le PDCI RDA a besoin de tous fils et filles pour le combat de la reconquête du pouvoir d’état avec tous et sans exception, qu’il a perdu par tous ces comportements infestes qui tuent tous les partis politiques africains et retardent le développement de notre continent. Nous voudrions faire savoir, que ce n’est pas un procès intenté contre la personne du Pr Guikahué, le capitaine courage.​

Joël ETTIEN​

                                                            Directeur de publication : businessactuality.com

2 pensées sur “Côte d’Ivoire: PDCI RDA, les militants s’interrogent :​« Que veut Guikahué et que cache-t-il aux militants de son parti politique ? »​

  • 22 janvier 2019 à 19 h 58 min
    Permalink

    Pourquoi n a eu le courage dnde poser toutes ces questions lors des précédentes réunion du bureau politique et du dernier congrès.

    Répondre
  • 22 janvier 2019 à 20 h 50 min
    Permalink

    Pour ma part je pense que c’est une remarque qui est juste. Car 2020 ne s’annonce pas facile et pour ce combat il faut bien une solidarité, une complicité et une union indéfectible.
    Trouvons ensemble des solutions car nous ne pouvons comptés que sur nos propres forces.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.