Côte d’Ivoire/Déclaration du renouveau mondial du PDCI RDA​: Libération conditionnée du président Laurent Gbagbo et du ministre Blé Goudé

Cela fait plus de 10 ans que l’injustice frappe nos parents du FPI ce qui a peiné et a déséquilibré la vie sociopolitique ivoirienne. Cette injustice a pointé sa fougue et son nez sur ce parti politique et associés, qui a terni considérablement, l’image de la Côte d’Ivoire et de toute l’Afrique entière. De cette injustice, beaucoup sont morts, des déplacés, d’expropriations et de torts ont été causés, principalement au président Laurent Gbagbo et au ministre Charles Blé Goudé que nous saluons. ​

Les ivoiriens, dans leurs grands ensembles, n’attendaient que cette nouvelle de leur libération, pour réapprendre à utiliser des modes d’expression, de vie et voilà qui est fait aujourd’hui. C’est vrai, la victoire a plusieurs papas, mais, nous voudrons ici, remercier en prime, les fondateurs des réseaux sociaux, facebook, twitter, youtube, et tous les autres que je ne pourrai citer. Par ces modes d’expression, les chaînes de télévisions africaines qui étaient, à l’époque, les seuls canaux d’informations mais caporalisées par les pouvoirs publics qui sont désormais, démystifiées et par le biais des réseaux sociaux, nous avons communiqué, crié, dansé, nous les remercions, sincèrement. Sans ces canaux d’expression, qu’allions-nous faire ? Merci.​

Nos remerciements vont principalement vers les détenus, qui ont bravé, tenu, toutes ces années durant pour figurer désormais dans le panthéon des GRANDS HOMMES et de leur vivant, deviennent des ESPRITS. Ils sont devenus, des Héros et légendes des temps nouveaux. Nous continuons, notre visite de gratitude, aux militants, résistants qui, en plein parcours, ont utilisé le mot : « GOR » qui signifie, les Gbagbo ou rien, expression, employée par le défunt, Abdramane Sangaré. A tous les africains, merci, car, par cette libération, nous amorçons, un grand pas, vers l’indépendance réelle de notre contient. Oui, maintenant, nous avons d’autres voies et voix, pour communiquer, les réseaux sociaux. Enfin, à tous les ivoiriens, leaders d’opinion, responsables politiques, d’associations, des ONG, des syndicats, chefs coutumiers et religieux, les vrais, qui ont aussi, résisté devant autant de pression et de corruption, à tous ces ivoiriens qui ont jeûné, prié pour que cette victoire soit réelle, merci à vous. Beaucoup ont tout perdu ou en partie, mais aujourd’hui, le vrai soleil, va illuminer les ivoiriens, les vrais, qui n’attendaient que cette nouvelle, pour respirer un bon coup. A ceux qu’on utilise sciemment, contre leur gré et qui ne savent pas dans quelle eau, ils nagent, les ennemis de notre paix, nous leur disons aussi, merci. Merci à tous les grands esprits, qui ont contribué à cette libération qui s’ouvre sur la vraie réconciliation et la paix, en Côte d’Ivoire.​

Qu’est ce que nous attendons de cette victoire, l’amour, la paix, le pardon, la réconciliation vraie, car, nos deux illustres anciennement détenus à la CPI, ne sont pas, des revanchards pour venir envenimer la tension. Ils savent, leur importance aujourd’hui car, en dépit des conditions strictes immorales de la CPI, ils savent que tous les faits, gestes et propos, seront pour nous les ivoiriens, des torches, des boussoles, des mimes et leurs paroles, notre évangile. Ils seront tenus à jouer, la sainteté, parce qu’ils sont devenus pour nous les ivoiriens, des symboles, des saints et dont leur puissance spirituelle acquise en prison, nous aidera à regarder l’avenir avec optimisme, assurance pour faire germer, les fruits de la réconciliation, qui ont failli être semés sur le sol aride de cette Côte d’Ivoire, si bénie de Dieu et dont leur sortie, a transformé ce sol mécontent, en sol humique.​

Nous, membres du renouveau PDCI RDA du monde entier, saluons, cette libération, qui va booster, toutes les énergies à se réveiller et à se mettre ensemble pour véritablement sortir, notre pays, des jougs de l’impérialisme. Ils sont sortis de prison, mais le pays, lui, reste encore sous occupation, ce n’est que par l’union, le pardon, l’entente que nous réussirons l’exploit de sa totale liberté. ​

Nous connaissons certains qui, pour cette prise de position, ne peuvent pas rentrer au pays, de peur de se faire arrêter et qui pourront rentrer aisément, vaquer à leurs différentes occupations pour développer ce beau pays.​

Nous attirons l’attention du pouvoir, d’arrêter ces pratiques anti-démocratiques, de pression inutile sur des cadres compétents, d’ouvrir les vannes d’une vraie approche de réconciliation. Le problème en Afrique, ce n’est pas la prison des opposants, mais la puissance colonisatrice, avec ses vieilles pratiques qui plombent notre développement. ​

Profitons tous, de la joie de ce jour, pour dire enfin, l’espoir revient et ressaisissons-le, car la paix, n’a pas de prix et ce n’est pas un mot, mais un comportement, disait le président Houphouët Boigny.​

Président Gbagbo Laurent, le ministre Blé Goudé Charles, tous les ivoiriens, sont heureux de votre liberté et pour une fois, je vais faire cette entorse, pour prendre un ver de vin à mon dîner. ​

Vive la Côte d’Ivoire unie​

Vive la paix​

Vive l’amour​

Dieu nous garde et protège nos deux illustres détenus.​

                                                                                                         Fait à Paris, le 1/02/19​

                                                                                                                      Joël ETTIEN​

                                             Porte-parole du bureau mondial du renouveau PDCI RDA

                                              Coordonnateur du renouveau PDCI RDA France​

                                              Responsable de la communication​

3 pensées sur “Côte d’Ivoire/Déclaration du renouveau mondial du PDCI RDA​: Libération conditionnée du président Laurent Gbagbo et du ministre Blé Goudé

  • 1 février 2019 à 23 h 36 min
    Permalink

    le PDCI coacteurs et responsables de toutes les malversations de toutes les fourberies qu’a subit la cote d’ivoire au seule compte de la France ne saurait tenir de telles propos. sinon c’est de l’hypocrisie chronique. depuis la morr de bboga doudou, charle konan banny et son train, qui a arracher le role d’identification à l’INS pour le remettre unilateralement à À SAGEM, le RHDP,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.