Côte d’Ivoire/ PDCI RDA : « En quoi le tabouret des uns est-il différent des autres déjà rendus ? »

C’est par un pur constat qui m’emmène à écrire ces lignes. à quel jeu l’entourage du président Bédié joue t-il ? Depuis un certain long moment, j’observe, je regarde. Pendant que certains cadres et non les moindres, subissent, la furia du régime pour leur fidélité et loyauté au parti, l’entourage du président Bédié, jubile avec ses tabourets. En quoi, le tabouret des uns rendus, est-il différent de celui des cadres proches du président Bédié ?

Le conseil de discipline du pdci rda, a sanctionné, tous ceux qui, ouvertement, se sont déclaré, RHDP unifié, les Adjoumani, Duncan, Anoblé, et j’en passe et pourtant, nous assistons en longueur de journée, à des attitudes dans le comportement des cadres militants de l’entourage du président Bédié, narguant presque tous les autres cadres qui n’ont pas voulu manger de la viande du parti unifié. Dans cette tourmente, M. Charles Diby Koffi, encore président du Conseil Economique et Social, est promu à la banque mondiale, il est carde du PDCI RDA et proche du président Bédié, M. Ahoussou Jeannot, très proche du président Bédié, vient d’être confirmé dans ses fonctions du président du sénat, Akoto Olivier, député PDCI RDA et proche du président Bédié, refuse de se mêler dans la danse, pour ne citer que ceux-là qui pavoisent dans les colonnes des journaux, en se déclarant, réconciliateurs entre les présidents Ouattara et Bédié. A quel jeu, jouent ceux-là et pourquoi, ce silence du président Bédié ?

Au moment où tous les ivoiriens ont sauté de joie, à l’annonce de la rupture PDCI RDA et RDR, au moment où, le plus vieux parti, s’apprête à solliciter le suffrage des ivoiriens, dans l’intention de rétablir la paix, pourquoi, l’entourage du président Bédié, donne cette frayeur aux militants et cadres de leur parti ?

 Le mal ivoirien est Ouattara. Il est président de la république et ne veut pas de paix dans ce pays et les ivoiriens se regardent en chien de faïence, au départ, on avait accusé le PDCI RDA de le cautionner, de fil en aiguille, certains cadres ont bravé à couper ce cordon et le PDCI RDA, est sorti des mailles du RHDP, pour prendre son destin en main. Dans cette logique, le nom de baptême de Allah Ngnissan donné à Ouattara, lui a été retiré, les ivoiriens, continuent de croire en la détermination du pdci rda. Dans le but de rassembler tous les ivoiriens pour battre Ouattara, certains cadres de ce parti, ont fait appel au fpi du président Laurent Gbagbo, encore détenu. Une lueur d’espoir a commencé à souffler sur le paysage politique ivoirien. Pendant que certains prient et se battent pour rassurer le FPIde la sincérité de leurs actes, on lit ça et là, des déclarations de l’entourage du président Bédié qui frisent la roublardise et ce n’est pas normal. Ils ont commencé à attaquer le secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué, de rendre sa démission parce qu’il gène.

Comment, le PDCI RDA veut que le FPI vienne à lui, si son jeu n’est pas clair. Il n’est pas interdit au FPI de fricoter avec le RHDP devenu, RHDP ? Ils étaient les premiers à s’allier à Ouattara dans le cadre du front républicain. Mais le temps a donné suffisamment pour découvrir la vraie face de Ouattara alors, maintenant, face au danger que représente Ouattara, on demande à tous les ivoiriens de se mettre ensemble dans une plateforme non idéologique. Pendant que la diaspora a compris pour aller vers les autres, pour sceller cette alliance, les autres subissent et l’entourage du président Bédié, se sucre. Le président Gbagbo ne peut pas accepter de donner son accord quand le jeu du PDCI RDA n’est pas clair et on s’approche de 2020. L’entourage du président Bédié a-t-il pris le vieux en otage ? J’ose le croire parce que du côté de Daoukro, c’est silence radio et le Pr Guikahué et bien d’autres cadres se battent pour rassurer le FPI, pendant que l’entourage du président Bédié, les tire vers le bas, les exposant à la furia du président Ouattara, dont on connait, sa fougue et détermination. Qu’est ce que le président Bédié attend pour exiger la libération définitive du président Gbagbo et prendre position pour son retour en terre ivoirienne, sécurisée ? Pourquoi et quand, le PDCI RDA se déterminera à assumer face à son ancien allié ?  

Que celui qui n’est pas RHDP unifié, rende le tabouret, c’est l’ordre qui avait été donné par Bitogo, proche de Ouattara et donc le PDCI RDA logiquement, n’est plus RHDP, tous ses tabourets devraient être rendus. Qu’attendent les proches du président Bédié pour rendre les leurs ? Il y a du flou. Akoto Olivier est allé solliciter de l’aide financière à Ouattara pour son festival des arts baoulé de Daoukro, Ahoussou Jeannot continue de faire croire qu’il est PDCI RDA, mais son cœur sera pris par Ouattara. On est où là ? Qu’il fera tout pour rapprocher Bédié à Ouattara, dans quel but ? La souffrance des ivoiriens, serait-elle devenue, un fonds de commerce politique ? Si le président Bédié, n’y est pour rien, qu’est ce qu’il attend pour sanctionner son entourage qui met le doute dans l’esprit des ivoiriens ? Est-il caché derrière cette malice pour emmener son parti à revenir sur sa décision ? Un autre appel de Daoukro, sera-t-il en préparation ?

Il ne peut pas avoir deux poids deux mesures, alors il est grand temps que le PDCI RDA prenne son courage à deux mains et clarifie sa position. Voilà que Ouattara tient tous les leviers du pouvoir. Le PDCI RDA est dans l’opposition. On s’approche dangereusement de 2020 et tout le monde sait que rien n’est encore claire pour des élections crédibles, participatives, inclusives et démocratiques, le PDCI RDA que le peuple attend pour respirer, joue sur ses cordes de guitares pour endormir les ivoiriens, pour des gains et des intérêts personnels. La Côte d’Ivoire est encore sous occupation, il faut se battre pour exiger, la reforme profonde de la commission électorale indépendante la CEI, la normalisation des institutions, un nouveau pacte social, à quoi, joue l’entourage du président Bédié ? Pendant qu’ils réfléchissent à sauvegarder leurs intérêts, les autres qui sont en face, ne sont pas bêtes pour aller se jeter dans un marigot qui peut les emporter.

Pour une fois, nous demandons au président Bédié, de nous situer sur l’attitude de son entourage qui garde ses tabourets pendant que les sincères, ont rendu les leurs.

                                                                                                             Joël ETTIEN

                                                 Directeur de publication : businessactuality.com

Une pensée sur “Côte d’Ivoire/ PDCI RDA : « En quoi le tabouret des uns est-il différent des autres déjà rendus ? »

  • 15 avril 2019 à 12 h 21 min
    Permalink

    Le role de la base militante c’est d’être vigilant et garder un esprit d’anticipatition sur l’avenir . Je soutiens votre réaction car il n’estpas normal qu’Ahoussou parle maintenant de réconciliation entre Bedie et ouattara. BEDIE doit clarifier sa position vis à vis de ses partenaires de la plateforme . Lors du dernier congrès extraordinaire du pdci , monsieur Kobena Anaky du MFA , avait explicutement demandé au président Bedie de clarifier sa position par rapport aux relations qui le lient avec Ouattara, mais Bedie n’a jamais répondu à cette question. Dans ces conditions, Je ne pense pas qu’on puisse parler d’alliance ou plate-forme avec un parti politique qui est hésitant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.