Côte d’Ivoire: Et si Bédié et Gbagbo formaient le ticket de la plateforme non idéologique pour sauver la Côte d’Ivoire en danger ?

Certains trouveront ce projet comme une folie, donc une utopie irréalisable. Mais à cœur vaillant rien n’est impossible, c’est une question de volonté politique pour le mieux vivre ensemble.

D’autres trouveront ce même projet comme salvateur et salutaire. Ce qui est sûr, la résilience est encore possible si on y met la volonté nécessaire. En politique rien n’est impossible surtout quand l’intérêt commun est menacé de disparaître. La Côte d’Ivoire est beaucoup plus grande que tout. Ceci nous emmène à dire, Côte d’Ivoire d’abord, donc aucun sacrifice n’est plus grand. C’est pourquoi, je pense que nous pouvons proposer dans le cadre de la plateforme non idéologique le ticket PDCI RDA /FPI conformément à notre loi fondamentale, et  nos deux leaders des deux plus grands partis : les Présidents Bédié et Gbagbo afin d’aller à la vraie réconciliation. Chacun des deux fera la moitié du mandat. C’est une manière de les réhabiliter pour une paix durable. Ceci va consolider le gouvernement d’union nationale que le Président Bédié appelle de tous ses vœux pour remettre le pays et les institutions sur les rails.

Donc 2020 doit avoir ce ticket qui va rassembler tous les Ivoiriens. Ce n’est pas un rêve, c’est une proposition réaliste. Après ces deux hautes personnalités, vont quitter physiquement la scène politique, pour rester des garants politiques, que les nouveaux acteurs politiques vont consulter lorsqu’il s’agit de prendre de grandes décisions qui engagent la nation. C’est cela qui va nous ramener la paix tant attendue par le peuple. Pour cela, il faut avoir la volonté de la politique des braves pour notre pays. Ce souhait peut être un vœu pieux, pour une Côte d’Ivoire réconciliée et apaisée. On ne demande pas de miracle, mais du réalisme au regard de la configuration socio-politique, ce rapprochement entre le PDCI RDA et le FPI est aujourd’hui l’aspiration d’un peuple martyr qui veut tourner dos à la souffrance due à la turbulence de plusieurs décennies dans notre nation.

Aujourd’hui, ceux qui pensent le contraire sont de moins en moins nombreux, compte tenue de la dérive autoritaire et dictatoriale en cours. On est tenté de demander à tous les Ivoiriens, et si on devenait Tous Pro Côte d’Ivoire ? À ce sujet, nous encourageons notre chère Ébène Bouanay dans son désir de mettre sur pied «Ivoire-Unité en Marche, » pour une Côte d’Ivoire qui demeure unique et indivisible. C’est le moment de désarmer donc les cœurs et les plumes, car l’heure du rassemblement et de l’unité a sonné pour bâtir ensemble, la patrie de la vraie fraternité. Plus qu’une proposition, c’est un rêve, car personne n’a le droit pour ses calculs politiciens de prendre notre belle Côte d’Ivoire en otage. Fiers Ivoiriens levons nous tous comme un homme dans la nouvelle plateforme non idéologique pour la Côte d’Ivoire.
Merci.

Le comité de veille.
NK 
Ambassadeur universel de la paix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.