Culture: Madame Bédié, annoncée à Paris pour magnifier la beauté de la femme africaine

Le vendredi 7 Juin 2019, la femme africaine sera honorée à Paris, en présence de la présidente de l’association SERVIR, madame Henriette Konan Bédié, l’épouse du président Aimé Henri Bédié.

Les choses s’accélèrent du côté du comité de l’organisation de ce grand rassemblement présidé par madame Blé Apolline. Invité à la réunion préparatoire, Blé Apolline, nous explique les fondamentaux de ce concept que certaines enseignes commerciales attendent avec impatience. Pour Apolline, Awoula, est un mot Akan, dont est issue madame Bédié. Il magnifie, la beauté de la femme africaine, mais pas n’importe laquelle. En Afrique, poursuit-elle, on ne qualifie la beauté de la femme que, lorsqu’elle a fait des enfants. Pour la plupart des femmes africaines, c’est l’après enfantement qu’elle attire les regards sur elle. D’abord, sa forme, sa poitrine, parce qu’elle va allaiter pendant plus de 9 mois, son bébé, si passer cette période délicate, elle réussit à conserver, sa poitrine, elle rentre dans le canot des femmes belles. En plus, sa forme, son postérieur et sa démarche, pendant qu’elle a son bébé au dos. Sa dentition et son visage radieux doivent retenir tout sur son passage. Pour la présidente Blé Apolline, décrire tout le concept, ne pourrait pas susciter l’envie, c’est pourquoi, elle s’affaire à réserver des surprises ce vendredi 7 juin au 90 avenue Henri Barbusse à Bobigny, banlieue proche de Paris, en présence de maman Henriette Konan Bédié.     

La 11ème édition sera présidée par madame Henriette Konan Bédié, prévu pour le vendredi 7 juin à Bobigny à la salle « la palme », ne peut pas donner d’occasion à des absents car, au cours de cette soirée, les candidates choisies, prouveront que, ce n’est pas parce qu’elles sont loin de leur terre natale, qu’elles doivent se négliger et ignorer leur beauté. Comment et pourquoi, Madame Apolline Blé, a pu approcher Madame Bédié, à Abidjan pour la convaincre à être la marraine ? Selon la présidente du concept Awoulaba en Europe, Madame Henriette Konan Bédié, cette femme au cœur d’ange, remplit tous les critères pour afficher son image à ce concours. Malgré l’âge et ses occupations, celle que tous les ivoiriens appellent : « maman Henriette Bédié », a su garder intact son visage si radieux, sa démarche si royale, sa forme de reine, elle ne rêvait mieux que solliciter sa présence pour marquer l’élection de cette année.

Rendez-vous est donc pris, pour le vendredi 7 juin 2019 au 90 avenue Henri Barbusse à Bobigny, pour être témoin de ce concours de la beauté de la femme africaine. Pour nous qui avons assisté à une des réunions, nous vous rassurons que ce soit du sérieux car, il y aura tellement d’artistes ivoiriens qui se produiront que, nous avons cru à un festival, mais en même temps, on comprend, car partout, on parle de la beauté de la femme, il y a fête.

                                                                                Joël ETTIEN

                                     Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.