Côte d’Ivoire: Et si on rendait un grand hommage aux présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo?

Bravo messieurs les Présidents pour votre sens élevé du sacrifice du don de soi , dont vous faites montre pour sauver notre chère Côte-d’Ivoire, car à  la date du 7 mai 2019 , vous avez dit Oui  à l’intérêt supérieur de la nation Ivoirienne au détriment des intérêts égoïstes et individualistes. Vous êtes l’espoir de tout un peuple donc une nation. Ne ratez pas ce grand rendez-vous devant l’histoire.

Qui l’eut cru ? En effet, il y’a de cela une période assez récente, on ne pouvait pas prendre le risque de faire le moindre pari sur  cette rencontre inédite et inclusive. Mais, c’est mal connaître ces deux personnalités, quant à leur amour pour leur chère Côte-d’Ivoire. Le peuple de Côte d’Ivoire en avait besoin pour sa sérénité qui est mise à mal par les incompréhensions congénitales de nos leaders politiques pour leur goût prononcé du leadership exacerbé qui nous a conduit dans le mur. Les calculs politiciens et les ruses, des uns et des autres ont fini par convaincre les Ivoiriens que plus rien ne peut encore être possible,  pour que les Ivoiriens se mettent ensemble. C’est le deuxième miracle Ivoirien, car rien ne pouvait présager un rapprochement dans l’intérêt suprême de la Côte d’Ivoire entre le PDCI RDA et le FPI.  Certains qui ne connaissent pas l’histoire de la Côte d’Ivoire, se disent qu’un parti de droite comme le PDCI RDA et un Parti de gauche comme le FPI ne pouvaient en aucune manière s’entendre pour sauver la Côte d’Ivoire.

Alors que partout dans le monde quand la nation est en danger, les acteurs politiques se mettent au dessus des chapelles politiques pour se mettre ensemble pour la résilience nécessaire. Avant l’entame de ce qui suivra,  je félicite ici monsieur Bernard Houdin, un vrai patriote Ivoirien qui depuis la déportation du Président Gbagbo, m’a transmis le message de Président Gbagbo qui consiste à œuvrer pour le rapprochement des deux plus grands partis de Côte d’Ivoire, qui selon le message du président Gbagbo, est l’aspiration et le désir du peuple martyr de Côte d’Ivoire pour la paix durable. C’est le moment ici de féliciter mon cher ami Claude Koudou qui a beaucoup œuvré avec moi, votre humble serviteur, pour que ce rêve devienne une réalité tangible. C’est encore l’occasion de féliciter tous mes amis signataires de l’appel de Paris qui a donné confiance à la haute direction du parti septuagénaire dans cette relative opacité de dérive autoritaire et dictatoriale. Et que dire de tous les grands médias en ligne et écrits qui ont de tout temps publié nos messages?

Le comité de veille salue les deux grands hommes politiques que sont les Présidents Bédié et Gbagbo pour leur très grand sens élevé du devoir, ce qui les caractérise, parce qu’ils ne managent d’aucun effort quand il s’agit de sauver la mère patrie. Longue vie à vous messieurs les présidents de Côte d’Ivoire. Notre mère patrie et tous ceux qui y habitent vous le revaudront. Nous sommes très fiers de vous. Nous vous encourageons de poursuivre sans relâche cette nouvelle relation d’amour et de confiance réciproque, car votre peuple ne demande que ça. Cette union sacrée non idéologique donc non contraignante mais essentielle pour rassembler tous, dans un pardon national sans oublier.

Le comité de veille rend hommage ici et maintenant à tous ceux qui y ont contribué de près où de loin pour avoir permis que ce rêve pour beaucoup et un souhait nourrit par d’autres deviennent une réalité. Maintenant passons à la phase concrète, qui consiste à demander à nos deux personnalités de très haut niveau de former le ticket pour 2020, afin de nous ramener le vrai bonheur qu’on n’aurait jamais dû perdre. Chacun d’entre eux fera deux ans et demi  donc la moitié du quinquennat et vice-versa, ensuite une fois qu’ils ont réglé la situation de notre pays, avec le retour de la paix , l’état de droit et la démocratie, la réconciliation, la cohésion et la paix durable, en gros après avoir assaini l’environnement politique, ils prennent tous les deux leur retraite politique, ce, dans un gouvernement d’union nationale prôné par le président HKB, ensuite chacun rentrera dans sa chapelle politique avec le bon ton  , pluralité politique oblige pour nourrir une démocratie qui est devenue la denrée rare sur notre continent. Ainsi , nos deux plus capés politiques, seront consultés par les nouveaux acteurs politiques pour l’intérêt suprême et général du pays. On ne demande pas de miracle, on désire que tous les Ivoiriens aujourd’hui cultivent l’unité pour un rassemblement fraternel afin de bâtir la patrie de la vraie fraternité comme le stipule notre Abidjannaise.

Bravo et encore bravo messieurs les Dignes Présidents de Côte d’Ivoire.

Le comité de veille 
Nestor KOFFI 
Ambassadeur universel de la paix 
Officier de l’ordre national du mérite agricole 
Officier de l’ordre national du mérite de la gastronomie française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.