Côte d’Ivoire: Lettre ouverte au médiateur de la république M. Adama Toungara

Monsieur le médiateur de la république,

Le comité de veille vous interpelle , sur la situation socio-politique en Côte-d’Ivoire dont l’institution que  vous incarnez n’a brillé que par son silence radio. Quel est votre rôle pour la république ? Voici votre mission, définie comme ci-dessous :

Le médiateur de la république est une autorité indépendante : Il est chargé d’améliorer par son action, les relations des citoyens avec l’administration. Il intervient dans les litiges qui opposent en tenant de proposer qu’aux particuliers des solutions à leurs égards. Ces compétences sont exercées par le défenseur des droits. C’est cette mission hautement politique et stratégique que vos prédécesseurs ont joué auprès des chefs d’état et singulièrement  le grand Médiateur de la république M. Mathieu Ekra auprès du Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne FHB dans sa longévité à la tête de l’état pendant plusieurs décennies. Si le pays a été stable pendant longtemps cela est dû au rôle capital joué par le Médiateur de la république jadis. Enfin, le Médiateur de la république s’est réveillée et parle. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Notre pays  est devenu la risée du monde , par la faute de votre RHDP unifié qui refuse tout dialogue et qui est toujours en conflit permanent avec la loi y compris celles supra nationales, comme sur la réforme de la CEI pour être conforme aux normes internationales. On espère que Cette noble institution n’est pas à vocation pour être une simple caisse enregistreuse pour récompenser les amis du mentor du RHDP unifié ? Ressaisissez vous car la résilience est encore possible si vous assumez vraiment votre responsabilité telle que vous confère les prérogatives de cette noble institution. Soyez donc un médiateur de la république et non un supporter d’un régime autoritaire et dictatoriale qui met en mal la cohésion sociale. Votre rôle c’est d’agir pour le compte et les intérêts de la république et non le contraire.

Depuis la crise poste électorale de 2011, le pays est plongé dans une turbulence caractérisée par une relative opacité de dérive autoritaire et dictatoriale, on avait comme l’impression que cette institution n’existait plus. Merci à Béoumi, qui nous remet dans sa souffrance, la médiat ure au cœur du débat, alors que depuis très longtemps cette institution semble inexistante. Alors que, depuis plusieurs décennies et particulièrement en 2011, la Côte d’Ivoire a connu une grave de ses plus grandes crises de sa jeune histoire.

M. Adama Toungara, grand médiateur de la république, s’est depuis sa nomination,  fait discret malgré la situation délétère due à la formation RHDP unifié et de son mentor de pseudo houphouetistes qui ne cultivent ni l’un, ni l’autre, les valeurs cardinales du père fondateur FHB, que sont: le dialogue, la paix et la non violence , car il n’aime pas les armes. Cette philosophie de concorde qui est aux antipodes des pratiques du régime RHDP unifié de Monsieur Dramane Ouattara.

Monsieur le Médiateur de la république, le comité de veille vous informe que la politique cynique et inique du RHDP unifié dont vous êtes l’une des grandes figures en ce moment, est dans une logique qui crée ce climat délétère dans notre pays, à vouloir imposer la pensée unique qui n’est rien d’autre qu’une aliénation, par rapport aux acquis démocratiques depuis l’avènement du multipartisme. Voyez notre pays. C’est triste et désolant. Comment dans un  pays de droit, le régime tenant du pouvoir, refuse t-il, de dialoguer avec son opposition ou cherche à choisir son opposition où est donc le caractère démocratique que cela suppose ? Votre silence radio vous rend à titre personnel coupable au regard de l’institution que vous incarnez.

Le comité de veille vous demande de parler au RHDP unifié , d’ouvrir le dialogue avec l’ensemble de l’opposition pour détendre l’atmosphère, pour mieux ressembler au père fondateur, afin de mieux se réclamer de lui. La politique ne se résume pas en ennemi juré, mais l’adversité et la contradiction sont au contraire des vertus cardinales de la démocratie essentielle pour un développement harmonieux. Le régime du RHDP unifié est dans sa bulle, du haut de son pouvoir sans partage qui lui donne l’impression dans son arrogance caractérisée d’avoir déjà tout bouclé. Si ce n’est pas du mépris et de déni de démocratie, comment peut-on s’imaginer, en mettant dans une plateforme le PDCI RDA du Président HKB le FPI du Président KLG , du RACI, de GKS et le reste de l’ensemble de l’opposition que cette future élection qui confère la victoire arithmétique à ce qui précède au détriment du RHDP unifié minoritaire dans ce pays, et dire que tout est déjà bouclé si ce n’est une provocation pour déclencher la violence ?

Comme si la crise de 2011 n’a pas assez fait de dégâts pour encore se mettre dans cette dynamique qui a causé et qui risque de causer encore plus de dégâts collatéraux ? Comment se revendiquer avec beaucoup de fierté d’être disciples de FHB et aimer le goût des armes et la violence qui l’accompagne ? Qui est capable d’expliquer cela, alors que le Père fondateur a une philosophie contraire ? C’est pourquoi nous interpellons le médiateur de la république de jouer son rôle en mettant la pression sur le RHDP unifié et son mentor d’ouvrir le dialogue politique ici et maintenant sans condition et sans délai pour trouver un consensus nécessaire afin d’organiser un scrutin en 2020 sans tache dotée d’une crédibilité sans faille et d’une élection transparence digne d’une démocratie sans mort d’homme cette fois-ci , pour mériter de parler d’état de droit et d’une république exemplaire. Oui , l’exemplarité qui doit servir de modèle aux yeux du genre humain afin de bâtir la patrie de la vraie fraternité.

Monsieur le Médiateur de la république, respecter la loi par tous , est un devoir mais surtout pas celui qui est sensé les garantir est encore plus que nécessaire pour donner la leçon de l’exemplarité.

Enfin, Monsieur le Médiateur de la république votre rôle est plus que nécessaire pour garantir la démocratie dans nos pays africains où ce mode de fonctionnement est une denrée rare. Voilà pourquoi votre rôle est d’attirer l’attention au RHDP unifié afin de désarmer les cœurs, les plumes et les esprits pour cultiver l’amour de son prochain, un protocole qui favorise la cohésion donc la paix durable pour le mieux vivre ensemble. Votre rôle doit être au cœur de Cette démocratie tant attendue et recherchée par tous, pour tous.

Impulsez et faites une bonne fois pour toute,  la promotion de l’état de droit et la démocratie afin que nous ayons aussi  , un état ou une nation qui baigne dans l’amour vrai pour sauver l’humanité. Seul salut

Le comité de veille 
Nestor KOFFI
Ambassadeur universel de la paix 
Officier de l’ordre national du mérite agricole 
Officier de l’ordre national du mérite de la gastronomie française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.