Côte d’Ivoire: Bédié sort son arme de dissuasion politique pour mettre fin aux discours intégristes et xénophobes des occupants de la Côte d’ivoire

Depuis un moment , les Ivoiriens étaient à la recherche d’un guide charismatique, afin d’équilibrer le discours ou le débat politique dans le pays d’Houphouet -Boigny..
Le président Bédié, homme très expérimenté et très informé sur l’avenir du monde et de la Côte d’ivoire, sort enfin  de son silence pour dire « Stop » aux agissements agressifs et barbaries de certains étrangers ou de certains occupants.  Les Ivoiriens autochtones  sont humiliés et sacrifiés sur les terres de leurs ancêtres. Ici, la réaction du président Bédié, est légitime , mais mérite également  d’être soutenue par tous les Ivoiriens épris de liberté, de justice, de démocratie  et de  paix. Reconnaissons que, le président Bédié, reste  une force de dissuasion  politique, face aux menaces récurrentes des occupants ou des conquérants, venus de la sous région Ouest africaine. Autre qualité du président Bédié, C’est qu’ il ne considère jamais  les rapports de force d’un moment  comme figés ou indépassables. Il entend lutter contre tous les déterminismes sociaux, sources d’injustices, d’inégalités et d’intégrisme.
Pour sauver la Côte d’ivoire, il faut sauver trois facteurs essentiels qui sont: « nos traditions, la sécurité  des Ivoiriens et l’économie.
– la disparition de nos coutumes ou  de nos traditions au profit de celles des occupants , constitue pour le président Bédié, un nouveau suicide culturel, car pour lui, un peuple sans culture, est un peuple sans âme ou sans racines. Par exemple, nos chansonniers traditionnels et musiciens modernes  ont pratiquement, disparu de la télévision Ivoirienne.  La perte de l’identité, du savoir , de la culture, des traditions, des racines, et leurs conséquences, nous interpellent tous, car l’histoire du patrimoine est celle de la conservation pour les générations futures.
-Le président Bédié a également, dénoncé la présence de certains étrangers ou occupants armés sur des sites d’exploitation d’or. La Côte d’ivoire est devenue, un pays de non droit où les atteintes à l’intégrité du territoire se multiplient .L’incivisme est généralisé. L’Etat de Cote d’ivoire représente un danger pour les Ivoiriens.
– Notre économie ne répond plus aux attentes des Ivoiriens car elle est incarnée par une politique de rattrapage ethnique, qui divise et affame les Ivoiriens. 60%d’ivoiriens, âgés de moins de 30 ans, sont frappés par un chômage massif et irréversible.  Pour le président Bédié, il est temps de mettre fin à cette politique inhumaine, devenue insoutenable pour les Ivoiriens. Mais malheureusement, certains fils ont perdu la maîtrise de leur destin au bénéfice  des prédateurs actuels. C’est pourquoi,  le président Bédié veut redonner la Côte d’ivoire aux ivoiriens, mais avec les Ivoiriens eux -mêmes . Le combat est ouvert.
Liade Gnazegbo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.