France: Nicolas SARKOZY sera enfin jugé

LE GRAND BANDIT ET TRUAND NICOLAS SARKOZY SERA ENFIN JUGÉ. CELUI QUI AU MÉPRIS DES RÈGLES DE L’ART S’EST ILLUSTRÉ EN DÉVALISEUR .

JUSTICE – La Cour de cassation a rejeté le dernier recours de Nicolas Sarkozy pour s’opposer à son renvoi devant le tribunal correctionnel dans l’affaire de corruption présumée d’un haut magistrat révélée par des écoutes téléphoniques. Ce procès, qui s’annonce comme une première pour Nicolas Sarkozy, par ailleurs menacé par l’affaire Bygmalion, devrait se tenir à Paris dans les prochains mois.

Pour la première fois sous la Ve république, un ancien président sera jugé pour corruption. Nicolas Sarkozy sera en effet jugé dans les prochains mois devant un tribunal correctionnel dans l’affaire de corruption présumée d’un haut magistrat révélée par des écoutes téléphoniques. L’ancien président de la République et son avocat Thierry Herzog sont soupçonnés d’avoir, début 2014, tenté d’obtenir auprès de Gilbert Azibert, membre de la Cour de cassation, des informations secrètes en marge de l’affaire Betancourt en échange d’un coup de pouce pour un poste prestigieux à Monaco (qu’il n’a pas obtenu).

Mardi, la Cour de cassation avait déjà rejeté les recours de MM. Sarkozy et Herzog contre le réquisitoire du PNF, et validé la tenue du procès pour Gilbert Azibert. La haute juridiction avait aussi examiné, dans une procédure rapide, les pourvois de Nicolas Sarkozy et Thierry Herzog visant à contester leur renvoi devant le tribunal correctionnel. Elle les a rejetés dans la foulée, ce qui valide définitivement la tenue du procès(…)

Validation de l’analyse de la cour d’appel

Pour attaquer le réquisitoire de 2017, l’avocat de Nicolas Sarkozy, Patrice Spinosi, avait invoqué une jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’Homme datant de juin 2016, selon laquelle une retranscription d’écoutes peut être utilisée comme élément à charge contre un avocat mais pas son client. Au final, la Cour de cassation a validé l’analyse de la cour d’appel en estimant que les intéressés pourront toujours débattre de ces éléments au moment du procès.

Ce procès, qui s’annonce comme une première pour Nicolas Sarkozy, par ailleurs menacé par l’affaire Bygmalion, devrait se tenir à Paris dans les prochains mois.

Vox Populis Vox Deïs
#Source La rédaction de LCI
#Rezopanacom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.