Côte d’Ivoire: Le Patriote et ses mandataires : de l’ignominie au caniveau

Le simulacre de procès a démontré le vide sidéral du dossier Bendjo. Un procès bâclé sur la base de ragots et de documents tronqués dont le seul objet était de salir et de déstabiliser les cadres du PDCI qui refusent l’allégeance au RHDP.

Les auteurs de cette ignominie ont échoué. Les Ivoiriens ne pouvaient se laisser berner par des faussaires sur la base d’allégations mensongères d’un maire intérimaire, un maire qui a perdu toute crédibilité politique et personnelle lorsqu’il a troqué sa fonction au Bureau Politique du PDCI pour le Conseil National du RHDP. Mais le caniveau n’a pas dit son dernier mot. Le Patriote, journal aux ordres d’un clan accroché à ses privilèges vient apparemment de décider de se spécialiser dans les affairages abidjanais ; avalanche de chiffres ne vaut pas preuve ! Surtout lorsque ceux-ci sont fictifs et bidonnés. La seule démonstration faite par le torchon du RHDP est celle de sa méconnaissance abyssale du fonctionnement d’une commune. Cette tentative pathétique démontre finalement une seule chose : la fragilité du régime.

En matière de gestion, il pourrait être intéressant de se pencher sur les comptes des maires sous tutelle du RHDP. Certains audits réserveraient d’intéressantes surprises aux administrés. Ne parlons pas de la gestion de la Côte d’Ivoire par le clan qui s’accroche au pouvoir. Le rapport de l’Union européenne a donné quelques éléments utiles. L’échec du régime actuel est patent.

Il est temps d’entrer dans le débat politique, le vrai, celui des idées, celui de la confrontation des projets, celui de la mise sur la table des questions véritables qui minent notre pays, celles-là mêmes que le président Bédié a soulevées. Le combat politique mérite mieux que le caniveau.

Alexia Tra-Bi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.