Côte d’Ivoire: Pourquoi l’opposition ivoirienne tergiverse-t-elle face à la dictature de Ouattara ?

Les vrais partis politiques ivoiriens, en dehors de ces micros partis formant le RHDP, sont les plaies qui abîment le fonctionnement normal de la vie sociopolitique ivoirienne. Alors, la question qu’on se pose, est celle-ci : « faut-il encore faire confiance aux partis politiques et à leurs responsables ? » Notre analyse.

L’arrivée de Ouattara dans le paysage politique ivoirien, est du fait de tous les hommes politiques ivoiriens sans exception, à commencer par le vieux Houphouët Boigny et de tous les autres. Personne n’y est épargnée pour incriminer ou accuser quiconque. Tout le monde est responsable.

Le président Houphouët l’a envoyé, pour panser l’économie et juste après, c’est l’ajustement structurel qui avait mis en deux semaines tous nos parents au chômage. Des milliers de fonctionnaires et para-fonctionnaires, se sont retrouvé dans les rues. A cause du président Houphouët Boigny, il n’y a pas eu de manifestation populaire. Il a voulu se jouer de la constitution, après la mort du président Houphouët Boigny, c’est depuis cette période que les leaders politiques ivoiriens devraient savoir les intentions machiavéliques de l’homme Ouattara. La suite, c’est la tristesse et la désolation. Tout sur son passage, est chaotique. Il est antidémocratique, anticonstitutionnel, anti-ivoirien. Il vit de contrevérités.

En 2010, il a fait tuer avec la collaboration de l’armée française pour une simple élection présidentielle, qu’il n’a pas gagné, des milliers d’ivoiriens. On en a dénombré plus de 3000 officiels sans compter les dégâts. En 2015, il a fait encore tuer des ivoiriens pour ses mêmes élections. Pourquoi aime-t-il à tuer à chaque élection ? Pourquoi, Ouattara fait toujours le contraire de la raison et de la logique à chaque élection ? Quand-même, Ouattara ne peut pas nier qu’à un moment, il faut remplacer les membres d’une équipe qui tue à chaque compétition comme celle que dirige Youssouf Bakayoko, le président de la commission électorale indépendante. Rien ne va sous ce régime de Ouattara. Chacun l’a essayé et tout le monde, a contribué à ses résultats désastreux et calamiteux. Quand est-ce que l’opposition ivoirienne, en tirera les leçons pour épargner le pire aux ivoiriens ? Pourquoi, manque-t-elle de courage et de quoi, a-t-elle peur ?

Ouattara avec leur complicité, a détruit tout sur son chemin. Les ivoiriens, n’ont plus d’avenir, si ce ne sont des souvenirs douloureux. Ils sont devenus des épaves et aucune prise de conscience collective, de ses leaders. Sont-ils tous des inconscients ou collabos au système ? Que faut-il faire ou leur faire ? Doivent-ils rendre compte, eux aussi, mais quand ? Quand est-ce que ce jugement interne aurait-il lieu pour sécuriser les ivoiriens ? A quoi servent donc ces partis politiques qui créent plus de soucis que de se battre pour le bien-être de leurs compatriotes ? Pourquoi, autant de cruauté vis-à-vis du peuple ivoirien par la complicité de ses leaders politiques ? Dans quelle compromission, se trouvent-ils pour faire la sourde oreille pour accentuer la misère du peuple ? la Côte d’Ivoire est en colère et ses leaders politiques, s’en fichent.

Tous les ivoiriens savent que Ouattara n’est plus le mal ivoirien, et que sa solution réside dans l’union et l’entente entre les responsables politiques. Des occasions s’offrent à eux, pour se ressaisir, impossible. Et le mal ronge les ivoiriens sur le nez et la barbe de ces leaders-là.  Le peuple grogne. Il crie sa souffrance. De l’injustice à la caporalisation des médias d’état, l’opposition ivoirienne, dans son incapacité, donne des signes de faiblesse et de cacophonie qui mettent en mal la paix et l’assurance. Les responsables des partis politiques ivoiriens ont rendu captives, leurs bases électorales. Quel miracle peut faire partir Ouattara pour libérer les ivoiriens ? Ouattara sait très bien que les militants de son RHDP, lui vouent de la soumission et non de la conviction.

 Au PDCI RDA, les principaux électeurs, le V baoulé, seraient-ils disposés à voter un autre candidat, outre qu’un candidat non désigné par leur chef ? Est-ce que les militants du FPI, toutes les tendances confondues, seraient-ils prêts à cautionner un candidat indépendant ? Tous les ivoiriens sont des captifs des partis politiques. Voilà, le mal de ce pays. On ne tient pas compte du programme du candidat, mais plutôt de ses origines ou de son clan.

Pour que l’opposition soit plus efficace, tous les responsables de cette opposition devraient faire bloc autour de l’alliance des présidents Bédié et Gbagbo. L’attitude de certains opposants qui veulent aller aux élections de 2020 avec Ouattara, sont des collabos. Ils risquent de compromettre ou de faire échouer, l’alliance de la libération de la Côte d’Ivoire.   

J’invite toutes les associations de la société civile, les communautés vivant sur le sol ivoirien, les organisations des droits de l’Homme, les responsables des partis politiques et la diaspora ivoirienne à s’engager résolument derrière, l’alliance initiée par les présidents Bédié du PDCI RDA et Laurent Gbagbo du FPI car c’est la seule et unique voie à les amener vers la libération totale de la Côte d’Ivoire.

                                                                                                 Joël ETTIEN

                                                             Directeur de publication : businessactuality.com

 

Une pensée sur “Côte d’Ivoire: Pourquoi l’opposition ivoirienne tergiverse-t-elle face à la dictature de Ouattara ?

  • 15 août 2019 à 7 h 04 min
    Permalink

    Nous avons effectivement une opposition qui est statique ou qui stagne. Ouattara et son épouse mènent une offensive politico-diplomatique auprès des Européens et Français, afin de se donner les moyens pour un troisième mandat. Pendant ce temps , nos opposants se réunissent dans des petits restaurants chics d’Abidjan. C’est un recul du combat démocratique , car notre opposition n’est pas à la hauteur des enjeux de 2020. Le peuple doit prendre son destin en main.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.