Côte d’Ivoire: Un militant du PDCI mécontent, réagit 

Je participe rarement aux débats concernant le PDCI étant donné que chacun connait ma posture critique. Mais autant vous le dire tout de suite, si Bédié est le candidat du PDCI en 2020, il perdra, comme en 2010.

Je pourrais développer les arguments et les raisons, chiffres à l’appui, dans le cadre d’une analyse prospective, en dehors de ce cas, mais d’ores et déjà, sachez qu’une élection se gagne avec des électeurs extra-muros, pas avec ses militants intra-muros. A 86 ans, en 2020, Bédié candidat s’adressera à de nouveaux électeurs qui n’étaient pas encore nés quand il perdait le pouvoir en 1999 et qui ne le connaissent qu’à travers leurs pères ou leurs grands-pères qui lisent Nouveau Réveil.

Le PDCI est un parti étonnant par sa faillite de la stratégie (désolé de vous choquer), alors qu’il foisonne de cadres brillants dans leurs domaines de compétence. Depuis quelques jours, je reçois un document sur l’ONECI (ex-ONI), et sans doute vous aussi, un document qui comporte tellement de pièges relatifs à l’identification. Personne au PDCI pour décrypter ce document, encore moins exposer ses pièges. Qui est le spécialiste de l’identification au PDCI ? Comment documente-t-il la « fraude » dont a parlé Bédié ? Quelle est sa stratégie de communication sur le sujet ? Quelle est la stratégie en communication élaborée par le parti?

Idem pour l’orpaillage clandestin. Bédié a ouvert la boîte de Pandore. Mais au PDCI qui suit le dossier ? Je lis certains articles d’Afriksoir qui évoque les violences et des déclarations en rapport avec l’orpaillage depuis la sortie de Bédié. Et ça s’arrête là. Qui a pour job, au PDCI, de bien démontrer que l’orpaillage clandestin est un vrai danger pour les Ivoiriens ?

Qui du dossier de la réforme de la CEI ? Qui suit çà au PDCI ? Quelles sont les raisons profondes du boycott ? Que fera le PDCI si le pouvoir installe sa CEI ? A-t-il les moyens de faire infléchir le pouvoir ? Et les sujets stratégiques sont multiples : fraudes à l’examen, coût de la CAN, mévente des produits agricoles, non dotation en budgets de mairies pro ou éno-opposition et enfin, lechec cuisant sur les obsèques de DJ ARAFAT etc.

Savez-vous qu’un adjoint au maire PDCI a été arrêté à Béoumi ? Celui-ci ne reconnaît pas être l’auteur de l’élément sonore  qui l’incriminerait. Comment le PDCI s’organise pour démontrer « l’acharnement » si tel est que c’est une interpellation abusive ? Que fait réellement le parti pour la défense des cas Akossi Bendjo, Valentin Kouassi?

Savez-vous qu’il ne se passe pas une semaine, sans que la direction du FPI organise des meetings dans les fédérations à l’intérieur du pays ? A part, les tournées des jeunes du PDCI et les réceptions de Bédié à Daoukro (au cours desquelles l’on récite presque toujours « ordonnez monsieur le président et on exécutera » – une phrase symbole de la faillite de stratégie et de réflexion, encore désolé de vous choquer), la direction du PDCI remobilise-t-elle vraiment ses bases qui ne savent plus trop bien ce qui se passe entre leurs cadres devenus PDCI-Renaissance ou RHDP et actifs sur le terrain, et le PDCI quasiment absent. Pourquoi Guikahué détient tout le pouvoir, faisant ombrage aux autres à qui, il pouvait confier d’autres missions?

Bref. Pour revenir à notre sujet, retenez que Bédié en Côte d’Ivoire, c’est un peu comme Rawlings au Ghana. Ils restent populaires, leurs partis ont encore besoin d’eux, mais cela s’arrête là. Le jour où Rawlings a tenté de reprendre la tête du NDC, à travers sa femme Nana Konadu, les militants de ce parti ont dit non, ils ont désigné Atta Mills comme candidat. A méditer !

PS : désolé de vous avoir choqués, en général, je ne dis pas les choses pour plaire.

César Yao

Militant PDCI à Sinfra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.