Côte d’Ivoire: Le pouvoir tue un innocent aux mains nues à Bouaké

         Le pouvoir ivoirien a encore tué un ivoirien aux mains nues

L’audience qui a fait écrouer le président régional du Gbêkê (Bouaké) et qui continue de susciter encore des remous, a crée plus de problèmes qu’on ne peut passer inaperçu, car il s’agit de la mort d’un jeune innocent aux mains nues, qui s’est fondu dans la foule pour aller manifester, contre l’injustice infligée à son leader, Mangoua Jacques. Kouassi N’guessan Romaric est tombé sous les balles, des hélicoptères de guerre du régime de Alassane Dramane Ouattara, à l’entrée de la ville, ce jeudi 3 octobre 2019.

Quel danger représentait-il pour rencontrer la mort, au cours de cette marche ? Sans couronne ni fleurs, le jeune Romaric Kouassi a donné son sang pour accompagner M. Mangoua Jacques, qui ne s’attendait pas à un tel verdict, 5 ans de prison ferme, 5 ans de privation de ses droits civiques et 5 millions d’amende, même si ses avocats, vont plaider à la réduction de sa peine. Si déjà pour des marches, le pouvoir tue, quel message, veut-il lancer aux ivoiriens en 2020 ?

Les ivoiriens sont dans l’angoisse et la peur. Comme un loup dans une bergerie, le président Ouattara fait peur et même très peur, avec ces tueries.

Que fera donc le PDCI RDA pour le jeune Romaric Kouassi, tombé sur les champs d’honneur ? Pour le moment, la direction de ce parti, a lancé juste un communiqué de presse pour condamner ce qu’il qualifie de parodie de justice, mais M. Mangoua Jacques, vice-président du PDCI RDA est écroué et passera ses jours au camp pénal de Bouaké réputé pour le lieu des grands bandits. Que lui feront ces malfrats sans foi ni loi ? Il faudrait que son cas, soit une réelle prise de conscience pour le parti du président Henri Konan Bédié.

                                                                                                    Joël ETTIEN  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.