Côte d’Ivoire: Exhortez les ivoiriens à faire confiance en la justice ivoirienne, qu’est-ce qui n’a pas marché?

Côte d’Ivoire Bouaké : après la condamnation de Mangoua Jacques, un cadre du RHDP exhorte les populations à faire confiance en la justice ivoirienne. Pourquoi cette exhortation ?

Le député Louis Kouakou Habonouan dit Empyrus, très proche du camp du président Ouattara, fait une caravane pour demander aux ivoiriens de faire confiance en la justice à plusieurs vitesses en Côte d’Ivoire, sous les ordres du président Ouattara. Depuis l’affaire du vice-président du PDCI RDA, M. Jacques Mangoua, emprisonné à Bouaké pour avoir mis soi-disant des armes chez lui à domicile, il a pris 5 ans d’emprisonnement, 5 ans de privation et 5 millions d’amende et il n’est pas le seul, dans ce cas. De quelle justice, il parle ce député ? Est-ce qu’on a besoin de promouvoir ou de mendier la crédibilité d’une justice qui a plusieurs vitesses pour rassurer les victimes ? Empyrus, ce cadre du RHDP, demande aux militants du PDCI RDA de la région du vice-président Mangoua Jacques de continuer à faire confiance à la justice ivoirienne, elle a quel problème cette justice pour qu’on lui vienne en aide pour son respect ? Si le PDCI RDA est resté inactif après cette condamnation et que les rues et les terrains semblent dormir, tous les ivoiriens ont classé cette justice aux ordres et qui a plusieurs vitesses. Rappelons que, pendant les régionales et municipales de 2018, 10 personnes ont été tuées sur l’ensemble du territoire ivoirien, 11 personnes tuées dans un conflit intercommunautaire à Béoumi ; le sang continue de couler, sans compter les emprisonnements arbitraires des cadres du PDCI RDA, qui refusent d’adhérer au RHDP. Du côté du FPI, un de ses représentants, a été kidnappé et conduit à une destination inconnue, à notre surprise, la responsable de la communication du front populaire ivoirien, madame Odette Sauyet, appelle à un dialogue national. Les opposants ivoiriens, ont il conscience de la souffrance du peuple et de la dictature de pouvoir de Ouattara ? Combien de morts, d’emprisonnés faut-il pour que ces opposants se réveillent enfin ? Est-ce que ces opposants, ont-ils idée que la liberté, est un premier droit de l’être humain sur terre ? A cet effet, le Général De Gaulle, disait et je cite : « soyons fermes et fidèles….au bout de nos peines, il y a la plus grande gloire du monde, celle des Hommes qui n’ont pas cédé », fin de citation. Le pays bave de ses pires cruautés et le temps ne semble pas le comprendre. Les pires ennemis de la Côte d’Ivoire, sont des étrangers qui se sont accaparés de ses substances nourricières et ils se nourrissent sans penser au peuple. Tout ce qu’ils savent faire, rendre ce pays ingouvernable dans la médiocrité. Est-ce que la société civile, a-t-elle besoin d’un mot d’ordre d’un parti politique pour jouer son rôle ? S’ils font la promotion du respect de la justice, qui n’en a pas besoin si elle était vraiment libre, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche. Joël ETTIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.