Côte d’Ivoire/Education Nationale: Grève des élèves du lycée moderne de Fresco

La ville de Fresco est située dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. C’est la localité où M. Alain Lobognon, très proche de Soro Guillaume, est député.

Que se passe t-il à Fresco?

En dépit de tous les soubresauts et des conflits politiques, Fresco est en passe de devenir, une localité à isoler.  Même l’éducation nationale en paie le prix. Tous les établissements dans cette zone forestière, les enseignants manquent et en demander, souvent pose de véritables problèmes.

La rentrée scolaire vient à peine de commencer que les enseignants et élèves, annoncent les couleurs par des grèves.

L’éducation ivoirienne se meurt à petit feu sous Alassane Dramane Ouattara avec ces nombreuses grèves. Ces grèves en cours sont inquiétantes et pour cette année scolaire 2019-2020, le corps enseignant, se voit de revendiquer du renfort. Dans une seule classe, on peut compter plus de 80 élèves. Dans ces conditions, quel enseignant peut se permettre de bien travailler? 

Malgré, les appels de phare, le ministère de l’éducation nationale, fait la sourde oreille et donc, ensemble, avec les élèves, ils viennent d’enclencher, une grève illimitée.

Depuis la rentrée scolaire 2019-2020 fixée, certains établissements manquent de professeurs pour des effectifs très élevés dans les salles de classe.

Une rentrée scolaire mitigée à Fresco

Ce jour du lundi 04 novembre 2019, on assiste à un soulèvement massif des élèves et enseignants du Lycée Moderne. 

Ce soulèvement répond à des exigences bien précises. Les tables-banc qui étaient destinées pour 2 élèves sont 3 ou 5 élèves. En plus de cette situation désastreuse, l’on constate le manque criard de professeurs. Pourtant, la liste des professeurs affectés dans les établissements, est sortie et Fresco, a été encore oubliée. S’ils ont mine grise d’accepter, l’année dernière, ce qui les outrage, cette année, ils ne veulent plus, subir. Au vu, au su de cette situation les élèves du lycée Moderne de Fresco décident de rentrer en grève pour que cette situation soit régularisée le plus vite possible.

Exclusion du secrétaire général

Cependant, le Secrétaire Général de la Fesci de fresco (Fédération Estudiantine et scolaire de Côte d’ivoire), a été radié de l’effectif du collège. Ce dernier a subi cette sanction du fait de ses revendications qui lui ont valu, cette exclusion, l’année dernière. Il avait lancé l’éveil de conscience qui a entraîné des troubles. 

Depuis quelques semaines, le Secrétaire Général de la Fesci tend de récupérer ces dossiers dans le but d’y aller s’inscrire dans un autre établissement de la place mais l’administration du lycée Moderne de Fresco s’y oppose.

En attendant, élèves, enseignants et parents, sont déterminés à en découdre. L’année scolaire s’annonce sur de musique, difficile à danser par les responsables de l’éducation nationale ivoirienne, dont madame Kandia Camara.                                                                                                                           

David Kouamé      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.