Côte d’Ivoire : Gueu Michel: pourquoi sa nomination pose-t-elle autant d’interrogations?

 L’ex commandant militaire du palais, Gueu Michel nommé vice-président du PDCI-RDA.

Gueu Michel: une nouvelle arme pour le PDCI RDA?

A quelques mois des élections présidentielles de 2020, chaque parti politique affûte ces stratégies pour acquérir le fauteuil présidentiel au soir du 31 Octobre 2020.

Depuis plusieurs mois, Ouattara pourchasse les cadres des partis de l’opposition et même se permet de les faire emprisonner. La pression trop forte de son RHDP sur certains des cadres du PDCI-RDA, les a contraints à un revirement.

Le PDCI-RDA croyait qu’il allait se vider de tous ses cadres, quand, le Président  Henri Konan Bédié ressort, dans ses valises pleines d’autres soupirants, sont dévoilés. Pour la restructuration de son parti le PDCI-RDA, ne tarit pas d’ingéniosité sur les moyens. Il vient de surprendre plus d’un, dans ses nouvelles recrues. Il a procédé à de nouvelles nominations avec une surprise de taille. Parmi ces nominations s’affiche le nom du Général Michel Gueu, nommé vice-Président du PDCI-RDA.

Pourquoi le choix du Président Henri Konan Bédié s’est porté sur le Général Michel Gueu ?

Le général Michel Gueu, est un rebelle. Il a été le général de la rébellion, chargé des questions stratégues. Il est un des proches de Soro Guillaume. En sa qualité d’homme de guerre, il ne s’affiche pas et n’a jamais pris de position politique. On lui prête d’un homme d’une rare discrétion. Alors, comment le président Bédié a pu le convaincre pour qu’il accepte le poste de vice président de son parti politique? Comme on le dit, ce sont les oiseaux de même plumage qui volent ensemble.  

 Ce dernier désormais à la retraite ne s’est jamais  affiché politiquement en côte d’ivoire. Est-ce la preuve tangible, que la fin est vraiment consommée entre les anciens alliés?

Le Président Henri Konan Bédié prend t-il ses responsabilités pour d’éventuels soubresauts, au cas où, à l’annonce des résultats d’octobre 2020, des soulèvements populaires interviennent  ?

Voyant le président Alassane, prendre autant de dispositions sécuritaires pour son maintien au pouvoir, les choses se corsent. Avec la désorganisation de l’armée, il faut bien ceux des leurs qui maîtrisent leur langage. C’est ainsi que le choix s’est porté sur le général Gueu, homme de respect et de valeur.

Le président Henri Konan Bédié  et Soro, sont vraiment en tandem et mettent leurs stratégies pour parer à toutes les éventualités. Pour maintenir la sécurité et la paix, il leur faut, un homme de poigne de surcroit, un expérimenté des guerres et le nominé répond bien à ces critères. Le président Ouattara rêverait de l’avoir dans sa galerie et le voilà, qu’il accepte de bien vouloir sa loyauté et ses convictions, au président Bédié.

Doit-on s’attendre à des surprises dans le clan du RHDP, si le président Ouattara rencontrait des soucis?

Tout porte à le croire. Sans être un devin, c’est ce qui se dessine.

Ces recrutements de ce genre, feront-ils secouer le cocotier? A quoi doit-on s’attendre dans les jours à venir, puisque les ivoiriens, au regard de ce qui se passe, ont peur et sont inquiets. 

L’expérience politique du président Bédié, adoubée par les stratèges de Soro Guillaume, ne va t-elle pas ébranler le président Ouattara qui, lui aussi, met les plans de son maintien au pouvoir ou un de ses cadres?

Tout en implorant les différents Dieux, les ivoiriens, redoutent la paix et la quiétude, dont le pouvoir en parle tout le temps. 

Nous aussi, sommes impatients, de voir la fin du film.

                                                                                                              David Kouamé 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.