Culture: Gadji Céli, fait le show dans une ambiance fraternelle.

Gadji Céli, fait le show dans une ambiance d’unité et de nostalgie!

Le King Gadji Céli a fait le show

Le samedi 28 décembre, non loin de la porte d’Aubervilliers, à Paris dans le prestigieux domaine où les grandes chaines de télévisions françaises enregistrent leurs grandes émissions de variété, que l’artiste aux immenses talents, Gadji Céli a réuni tous les ivoiriens, à un concert qui a fait pleurer plus d’un et replonger d’autres dans des souvenirs, si lointains.

Comme annoncé par la grande publicité sur tous les supports, Gadji Céli a assuré son spectacle que nous pouvons qualifier de belle facture. C’est dans une salle archicomble que le footballeur artiste arrangeur et chanteur avec son groupe le King, ont fait vibrer les mélomanes.

10 ans d’absence sur les podiums, Gadji Céli s’est produit en live et à entendre le son, on dirait que l’on écoutait le CD. Un show non-stop, il a fait chaud dans un délire où le public reprenait en chœur, les refrains.

Une ambiance de toute nostalgie

L’artiste a repris toutes ses anciennes chansons, entre autres : éléphants 84, ne touchez pas à mon pays, etc. A chaque intermède, il lançait des messages d’union, d’amour entre les ivoiriens.

Il a fait montre de son professionnalisme avéré et dans une sonorité impeccable. En dépit de la grève qui a fait douter de la présence de son public, certains sont venus de la Côte d’Ivoire, des USA, de l’Angleterre sans compter ceux des pays européens.

Il n’a pas de cesse d’évoquer les souvenirs du passé glorieux où la Côte d’Ivoire, était encore ce beau pays qui rassemblait, qui donnait envie et espoir. Gadji Céli aime vraiment son pays et il l’a prouvé ce samedi.

Pour la première fois que la diaspora le voyait en live avec ses musiciens, Gadji Céli St Jo, a fait remonter des souvenirs vieux de plusieurs années et qui tenaient encore la route. Avec ce qui s’était passé, on n’a pas vu le temps que, vers 4h45, il avait déposé le micro tout en donnant rendez-vous à ses fans de Côte d’Ivoire, qu’il rentre bientôt au pays.

En un mot, c’était un concert de gratitude et d’au revoir, parce qu’à la suite de la crise post-électorale, il a été contraint de quitter son pays pour se mettre à l’abri en France et apparemment, l’assurance lui a été faite de rentrer associer son aura aux tentatives de réconciliation.

Bon retour à l’artiste et nous lui disons merci pour nous avoir édifiés des chansons qui ont ramené les ivoiriens, à leur nation.

                                                            Envoyé spécial : Marc BROU  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.