Côte d’Ivoire: quelle mission M. Soro Guillaume, a-t-il confiée à M. Franklin Nyamsi, pour qu’il salisse le président Ouattara avec ces injures?

Qu’est-ce que Franklin Nyamsi reproche au président Ouattara pour l’insulter en dénigrant toute la Côte d’Ivoire ?

Que veut Franklin Nyamsi au président Ouattara?

Quelle est cette mission que Soro a confiée à son communicateur, M. Franklin Nyamsi pour qu’il s’acharne contre le symbole qui incarne le pays la Côte d’Ivoire ? Quels résultats peut-il escompter en insultant, injuriant le président de la république de la Côte d’Ivoire ?

Voici quelques propos indécents de M. Franklin Nyamsi : « quel débat politique monsieur Alassane Dramane Ouattara peut-il gagner face à moi ? Quelles études extraordinaires a-t-il faites qui puissent m’impressionner ? C’est un minable satrape reptilien », propos tenus le 7 janv.-20.

Nous sommes aujourd’hui, le 9 janvier 20 et aucun démenti n’est venu effacer ces propos. Nous tous, critiquons le mode de gouvernance du pouvoir de M. Ouattara, mais de-là, l’insulter avec ces propos… C’est M. Soro Guillaume que je voudrais interpeller pour lui demander, le sens de la mission qu’il a commandée à son communicateur de Franklin Nyamsi pour qu’il expose le président de la république de la Côte d’Ivoire, mon pays.

Se rend-t-il compte qu’il a tous les pouvoirs régaliens pour agir, faire et défaire ? M. Franklin Nyamsi oublie que dans cette guerre, lui et le camp de Soro, partent perdants. Qu’est ce que son savoir à avoir dans la gestion du pays ? Quelles études extraordinaires a-t-il faites qu’il n’est pas capable de les mettre au service de son pays, et qui le poussent à s’en prendre de cette ignoble manière, au président de la république de Côte d’Ivoire ?

Le président Ouattara n’est pas un vulgaire personnage à dénigrer publiquement

Un peu de retenu. Le président Ouattara, gouverne un pays qui se nomme la Côte d’Ivoire, depuis un certain moment et Soro de qui, il émarge, a contribué à son accession, alors qu’il lui témoigne reconnaissance et lui accorde un peu de respect. Quel ivoirien, s’est pris au président Paul Biya du Cameroun, un seul jour ? Qui ne sait ce qui se passe chez lui au Cameroun ?

Pour le moment et jusqu’à ce qu’il finisse son mandat, M. Ouattara demeure et reste le président de la république de la Côte d‘Ivoire, mon pays et je n’en ai que lui seul, s’il le détruit, comme il le fait, où irai-je ? La France n’est qu’un pays d’adoption, de résidence.

M. Franklin Nyamsi, le président Ouattara que vous insultez aujourd’hui, voilà ce que vous disiez de lui, le 24 décembre 2014 : « C’est toujours avec bonheur que je bénéficie des augustes lumières du président Alassane Ouattara. Le 23 octobre 2014 au palais présidentiel d’Abidjan, j’ai de nouveau mesuré la dimension exceptionnelle de l’actuel chef de l’état ivoirien », fin de citation. Nous sommes en 2020, qu’est ce qui n’a pas marché pour que vous veniez sur la place publique déverser ce venin sur celui qui incarne, le pays tout entier la Côte d’Ivoire ?

Arrêtez vos insultes M. Franklin Nyamsi

Non, je dis bien non. Si vous aviez élevé les cochons ensemble, ici, M. Ouattara incarne le symbole de la république de mon pays. Comment M. Soro qui prétend diriger ce pays un jour, peut-il vous laisser à cette dérive outrancière ?

Vous oubliez que vos camardes sont détenus et ne sont pas encore jugés. C’est avec vos injures qui seront libérés ? C’est aussi avec vos insultes que M. Soro rentrera au pays mener sa campagne ? C’est dans cet esprit que M. Soro veut gouverner la Côte d‘Ivoire ? Alors là, j’en prend peur.

Loin d’être un mordu supporter du président Ouattara, je suis avant tout, un ivoirien et je me sens indexé et interpellé. Alors, M. Soro Guillaume, si vous ne respectez pas le président de la république de votre pays, qu’est ce que moi, ivoirien, je peux attendre de vous demain, si vous devenez le président de ce pays ? C’est avec ceux-là que vous prendrez le palais d’Abidjan ? C’est bon là, à la fin.

                                                                                  Joël ETTIEN

                                     Directeur de publication : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.