Afrique du Sud / Incarcération de Jacob Zuma: Violentes manifestations au Kwazulu-Natal et à Johannesburg

Le KwaZulu-Natal, région de l’ancien président Jacob Zuma et la grande ville de Johannesburg sont le théâtre de violents manifestations depuis l’incarcération de ce dernier le mercredi 7 juillet 21.

Incarcération de Jacob Zuma et violence en Afrique du Sud

Les supporters de l’ancien président ont déclenché des heurts dans la région, mais également à Johannesburg. Pneus brûlés, routes coupées, incendies et pillage… De nombreuses violences ont été enregistrées ces derniers jours dans le KwaZulu-Natal tout d’abord, Johannesburg ensuite, suite au mécontentement causé par l’emprisonnement de leur leader Jacob Zuma.

La route nationale, à 15 km de la prison d’Escourt où se trouve l’ex-président, a notamment été bloquée par quelques dizaines de ses supporters et 23 camions ont été incendiés.

Selon le témoignage d’un riverain du quartier de Malvern « beaucoup de gens qui sont venus de nulle part, détruisant les magasins, pillant et brûlant les voitures. Toujours selon son récit des faits,   » des policiers ont tiré sur des gens avec des balles en caoutchouc « .  

Rappelons que des violences ont également eu lieu à Johannesburg où dans plusieurs quartiers pauvres des rassemblements interdits ont dégénéré en pillages opportunistes et en affrontement avec la police.

Ces troubles suscités par le sort de l’ancien président Jacob Zuma, intègrent le désespoir économique ressenti par une grande partie de la population qui se sent privée d’emploi alors que le pays est en proie à troisième vague du Covid-19. La police dans un communiqué a annoncé avoir procédé à 62 arrestations dont 37 dans le Kwazulu-Natal et 25 dans les quartiers pauvres de la capitale économique. Dans le township d’Alexandra, environ 800 manifestants ont affronté la police dans la nuit et blessant un policier par balles.

En attendant que la Cour constitutionnelle réexamine le verdict de Jacob Zuma ce lundi 12 juillet, le président Cyril Ramaphosa a appelé au calme et les forces de l’ordre quant à elles restent mobilisées dans ces deux régions.

King 3A.N

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.