Présidence de la CAF: L’ivoirien Jacques Bernard Anouma, reçoit le soutien de la diaspora ivoirienne.

La volonté qu’affiche, l’ivoirien Jacques Bernard Anouma, de vouloir présider aux destinées de la confédération africaine de football, doit-être une affaire de tous les ivoiriens. A ma connaissance, c’est toujours dans un seul camp de l’Afrique qu’on choisit les présidents. Alors, voilà que pour une fois, l’Afrique de l’ouest se retrouve avec deux compétiteurs dont l’ivoirien Jacques Bernard Anouma, celui-là qui a fait participer par deux fois, son pays la Côte d’Ivoire à la coupe du monde de football et ce n’est pas rien.

Jacques Anouma candidat à la présidence de la CAF

M. Jacques Bernard Anouma, n’est plus à présenter, même l’ordinaire reconnaît son nom. Il a été deux fois, président de la fédération ivoirienne de football la FIF. Pendant que le président Gbagbo était au pouvoir, il a servi à la pairie de la présidence de la république.

Il n’y a pas de joueurs de football dans la sous-région qui ne le connait pas, c’est dire que l’homme a fait ses preuves et il mérite du soutien de tous. Comme il n’y a jamais de perfection dans une œuvre humaine, l’homme s’est mis à la disposition de son pays et surtout du football qu’il a aimé de toute sa vie.

Sa volonté manifeste de vouloir tenter sa chance à être président de la confédération du sport roi, le football, la diaspora, l’a perçu comme un courage et une fierté. Surtout, quand le gouvernement ivoirien par le biais du Premier Ministre M. Hamed Bakayoko, lui a apporté publiquement son soutien, on s’est dit qu’il peut espérer avoir sa chance.

Grâce au football et aux internationaux comme Didier Drogba, les Touré et j’en passe, le rayonnement de la Côte d’Ivoire, a dépassé les frontières de la politique et le football, est devenu, le plus grand ambassadeur de la Côte d’Ivoire. Logiquement, sa victoire sera sans appel, puisque toutes les gloires de ce sport lui doivent solidarité et soutien.

Soutien de la diaspora ivoirienne à monsieur Jacques Bernard Anouma

Quant à la diaspora ivoirienne friande de ce sport et fière de son pays, elle apporte son soutien sans faille à ce leader qui présidera aux destinées du football africain. Dans tous les cas, Jacques Bernard Anouma, n’est pas un inconnu dans ce milieu. Ici à Paris, il suffit seulement de dire son nom, on vous répond, celui qui a contribué à l’émergence des Didier Drogba et des Touré ? Quelle fierté !

Alors que tous les bons et grands dieux, l’accompagnent pour qu’au soir de la délibération des résultats, son nom retentisse dans les clairons de la fédération africaine de football, la CAF et ce sport aura tout à gagner, car l’homme a gros sur le cœur à proposer pour que le football africain, rattrape l’ascenseur pour aller discuter avec les grands de ce sport mondial. Bonne chance, champion et nous avons foi. Vas-y !

                                                    Joël ETTIEN

                           Directeur de publication : businessactuality.com   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.