Coronavirus: Les africains doivent en profiter pour s’affranchir.

Le Coronavirus est venu désacraliser tout le mythe des pays développés. Les présidents et chefs d’état africains ne doivent plus avoir ce complexe de ces blancs, qui ont tenté depuis des lustres de leur imposer leur modèle de développement et de croissance qui plombent les pays africains. Le mythe de grandes puissances est tombé et tous se cherchent.

La crise du corona a révélé la faiblesse des grandes puissances

La pandémie du virus Corona, contraint tous les pays au louvoiement et la France en premier. Tantôt, on confine, tantôt, on ne confine pas ou à moitié, c’est devenu du yoyo. Ils vont tous imposer de ces restrictions qu’aucun leader africain ne pourra se rendre chez eux pour des soins.

En Côte d’Ivoire par exemple, l’état fixe des tarifs sans explication, 2000 frs, pour avoir le droit du sol ivoirien, 50 000 frs pour le Corona et maintenant, 27 OOO frs pour le test, pas moins de 100 000 frs comme si, le gouvernement a mis des chercheurs de vaccins dans les laboratoires à contribution. Toutes ces taxes répondent à quelles priorités que le bas peuple paye sans en avoir la notice. Est-ce là une priorité ?

La gestion de ce virus, qui défigure toute la physionomie de l’occident doit-être un tremplin pour les africains, de se replier pour se réorganiser et appliquer leur modèle de développement à leurs propres us et coutumes et sans aucun complexe.

A tous les niveaux de la vie, il faut permettre aux africains sortis des grandes écoles et universités, de proposer des modèles pour actionner le vrai démarrage de l’Afrique. C’est une noble occasion, il faut en profiter.

Les africains doivent chercher leur propre remède contre le corona que d’attendre…

Le monde est plus que jamais en ébullition et les présidents africains doivent arrêter de s’accrocher à la France qui se cherche. Cette pandémie qui ravage tout sur son chemin, pendant qu’ils se battent sur des vaccins, l’Afrique ne fait rien pour se mettre à l’abri, alors qu’elle regorge d’énormes et éminents chercheurs surexploités dans les grands pays. Pourquoi, l’Afrique ne fait pas confiance en ses enfants ?

Dans cette position attentiste, les présidents africains auraient dû, associer leurs chercheurs et scientifiques pour leur demander de se mettre dans cette recherche des trouvailles de vaccin ou de médicaments pour protéger ses fils, non, tous attendent que les autres trouvent les leurs et leur imposent, c’est quel continent-ça ?

La peur du blanc est révolue car ils sont aussi, fragiles et mortels comme tout le monde, alors, se rabaisser autant pour les subir, les voilà au pied de la pandémie qui dévoile leur faiblesse. Toutes les ponctions que l’état ivoirien prélève à ses populations, personne ne sait à quoi cela rime.

Faut-il leur lancer encore et encore, un pressant appel pour l’éveil de conscience, la peur et la crainte du blanc, du colon, c’est dépassé, qu’ils fassent confiance en leurs chercheurs et scientifiques, sinon pourquoi ceux-là ont été formés si c’est pour s’arrimer aux blancs, autant ne plus investir dans les savoir, si c’est pour les mettre au placard.

Que les africains, s’affirment et créent leur modèle sur leurs propres besoins, leurs us et coutumes, les blancs n’ont plus la tête, pour s’occuper, sinon, quand ils s’en sortiront, ils seront plus virulents et intraitables contre les noirs. Si c’est cela, le vœu des chefs d’état, alors il faut prévenir aux africains leurs souffrances, n’auront plus limites.

                                                   Joël ETTIEN

                                          Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.