Côte d’Ivoire/Aboisso: La diaspora sanwi interpelle les autorités sur leur silence aux tensions.

A la suite des évènements qui se sont succédés à Aboisso, où des militants du RHDP ont attaqué la mairie et casser tout, la diaspora des agni Sawnvi s’interroge sur le silence du roi et des autorités politiques de la région, surtout le ministre de la santé M. Aka Aouélé. Les ressortissants du Sud-Comoé résident à l’extérieur, ne comprennent pas ce qui arrive à leur région qui semble fébrile et poreuse.

Après les tensions à Aboisso

Le ministre de la santé est du RHDP et les autres sont du PDCI RDA surtout, M. Jérémie N’gouan, l’actuel maire de la commune d’Aboisso, mais comment se fait-il que pour de la politique, certains militants du RHDP se laissent aller à la violence au point de vandaliser la mairie ? Voilà, une des raisons qui motive cet article pour demander aux autorités de la région du Sud-Comoé, les raisons de leur silence et surtout au roi, détenteur des us et coutumes.

Récemment, les habitants du quartier Sokoura, se sont mis dans une colère qui s’est déteinte par des destructions des biens publics et un blessé, un agent de la mairie. Pour M. Zinzou Assamoa Marcellin, coordonnateur régional associé RHDP du Sud-Comoé, a produit un communiqué d’apaisement en discriminant le camp des perdants, d’en être les responsables de la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Pourtant, volontairement, une stèle à l’effigie de le parti politique le RHDP avait été érigée à Sokoura, un quartier majoritairement peuplé d’allogènes et c’est le préfet qui, au regard de la cohésion sociale, a ordonné la destruction de cette stèle, ce qui a provoqué la colère des jeunes actionnés sans doute par des mains occultes. En produisant un communiqué indexant le camp de l’ex-député, N’gouan Jérémie, le suppléant du nouveau député, M. Zinzou Assamoa, pense-t-il calmer l’atmosphère ? Voilà autant de question que se pose la diaspora sawnvi.

Il faut rappeler que le royaume Sawnvi a un roi. Il a aussi, un ministre en la personne de M. Aka Aouélé, alors elle les interroge sur leur silence à regarder la région s’embraser pour des opinions politiques.

Heureusement, que le 4 avril prochain, un concert religion aura lieu dans la salle des fêtes de la ville d’Aboisso où on confirme l’arrivée de tous les cadres et autorités de la région, qui montreront leur entente au-delà de leur divergence politique, aux populations que vivre une cohabitation saine et sans problème.

L’occasion que leur offre ce concert qui sera présidé par le clergé de Grand-Bassam, sous la présence effective du ministre Kouadio Konan Bertin, de la réconciliation nationale et des imans, ne serait-elle pas, l’unique, pour montrer à tout le monde que les fils, n’ont pas besoin de créer des palabres là où il ne faut pas ?

Il appartient donc au roi et aux autorités de la région du Sud-Comoé de tout faire pour éviter à leur région des tensions inutiles afin de se tourner résolument vers son réel développement, sinon, pour les autres élections à venir, avec de telles tensions, la peur de voir exploser le pire, peut faire de la rétention et causer encore le taux d’abstention qui favorisera d’autres surprises politiques.

                                          Joël ETTIEN

                      Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.