Côte d’Ivoire: Attaques terroristes, et si tous les ivoiriens s’y impliquaient ?

La lutte contre l’insécurité, parlons-en, sans émotion, mais dans le réalisme de la compréhension radicale et sincère. Le pays traverse des moments difficiles de son histoire et seuls les initiés sont inquiets et suivent tout à la lettre, en prenant toutes les disputions, pour y palier. A qui la paternité de cette assurance en permanence conflictuelle ? Il faut tous les ivoiriens s’y impliquent.

La sécurité nationale menacée ?

La Côte d’Ivoire à la suite des violences qui ont conduit le président Ouattara au pouvoir, beaucoup de non-dits continuent d’occuper les causeries et les inquiétudes planent. La Côte d’Ivoire est presqu’envahie par des terroristes et djihadistes à la recherche de quoi, on ne sait pas.

Pour certains, ce sont les partages mal faits qui entrainent ces coups mortels où les militaires ivoiriens en partissent. On parle des oubliés du partage d’un certain butin qui serait à l’origine de toutes ces attaques, mais si ce sont les raisons, cela fait combien de temps que le président Ouattara est au pouvoir ? En 2017, je crois, un soulèvement est venu de Bouaké qui l’avait contraint à débourser des milliards frs pour les distribuer à des manifestants qui voulaient en découdre avec son pouvoir. Alors, c’est quel crédit on ne finit pas de payer pour qu’à tout moment, des frontières soient des cibles ?

L’invasion des terroristes est réelle. Sur ce sujet, il faut reconnaître que les efforts des renseignements généraux ivoiriens qui ne dorment pas et suivent tout le monde de près, sont à encourager. Si ce n’est pas le président Ouattara, quel autre pourrait maitriser, un tel challenge ? Les forces de l’ordre ivoiriennes, savent aussi qu’à chaque instant, leur vie est en danger et à aucun moment, le peuple, ne se soucie d’eux pour les encourager à tenir la barre. Ce n’est pas normal ce que font les ivoiriens, pour ce qui se passe, c’est bien fait pour le président Ouattara.

Depuis un certain moment, on n’entend plus parler d’orpailleurs clandestins et de leurs méfaits sur l’écologie ivoirienne, mais le pouvoir ne communique pas sur ces efforts, le peuple estime que c’est son droit, mais où est donc, l’encouragement et le soutien du peuple ?

Hier, le président Gbagbo et Blé Goudé ont été acquittés et loyalement, ils doivent regagner leur terre natale, pensez-vous qu’avec autant de célébrité qu’ils ont, on peut les laisser à entrer dans leur pays ? La Côte d’Ivoire n’est pas en sécurité et chacun doit s’y déployer pour aider les forces de l’ordre et les renseignements généraux à traquer tous les suspects citoyens, ne le faisant pas, cet aspect peut être un autre alibi de leur isolement.

Si, on n’aide pas le président Ouattara à en venir à bout de ces assassins qui veulent coûte que coûte, la Côte d’Ivoire, pensez-vous sincèrement qu’un autre président réussirait la riposte contre ces attaques ? C’est un problème très sérieux que certains considèrent comme des règlements de compte entre eux, soit, mais un arbre mal détruit, laisse des racines qui peuvent pousser.

Le président Ouattara quoiqu’on le dise sur la sécurité, se bat et il faut que les ivoiriens le lui reconnaissent et qu’il se sente soutenu, dans cette lutte. Les différends sociaux existent certes, mais la réalité de l’appréciation de ces attaques ne doit pas passer inaperçue pour laisser le président Ouattara seul dans ce gouvernail.

La sécurité doit être l’affaire de tous et non rester les bras croisés pour dire, c’est bien fait pour eux et si demain, ils ne sont plus là que ces attaques persistent ? On ne peut aimer le lièvre, mais il faut reconnaitre ses qualités de bon coureur.

                                                             Joël ETTIEN

     Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.