Côte d’Ivoire: Blé Goudé servirait-il de destination politique à certains ?

Palabre au sommet de la gauche ivoirienne, et si Blé Goudé était attendu pour des transfuges ? Ce qui se passe ou se passait au FPI, au-delà de tout regard et de toute analyse, ressemble à des naufragés qui cherchent une simple corde pour espérer survivre. Le coup que vient de faire le président Gbagbo est tellement fatal politiquement, que Blé Goudé et son COJEP semblent devenir la clinique de certains pour des soins intensifs.

Que peuvent valoir Blé Goudé et son parti le COJEP ?

Blé Goudé n’a été récupéré par personne. Que ceux à qui ça plait de le salir, le fassent. L’homme n’est pas un sourd-muet mais un bon orateur et comme le fétiche qui parle, on ne lui lance pas de cailloux. Il viendra dire sa part de vérité, encore que là ce sont des couteaux qui s’affrontent.

Comme tout responsable de parti politique, il cherche des militants. Donc si demain madame Gbagbo Simone et Affi N’guessan cherchent des refuges, et qu’ils toquent à la porte de son parti, pourquoi les répugneraient-ils ?

Aujourd’hui, le FPI sans Gbagbo Laurent, le martyr, devenu ce grand esprit, il sera difficile à quiconque de s’en servir pour récolter des fruits mûrs juteux à des élections. Affi N’guessan est parti pour échouer sur les larges de ces faux espoirs.

De loin, il suit tout ce qui se passe dans son pays et il en rit souvent et il en pleure tantôt. Mais il n’est pas surpris pour autant qu’on puisse l’imaginer. Certains le sous-estiment et d’autres, l’attendent pour leur servir de refuge.

Madame Simone Gbagbo ne pourra plus se créer un parti politique, et le FPI restera cette grosse enveloppe vide qui perdra toutes les élections à venir,tandis que le COJEP est frais, jeune, respire ou peut insuffler un début de changement. Donc, étant son propre maître, il attribuera les fonctions qu’il veut à qui il veut. Et si demain pour sauver la face, il nommait, madame Gbagbo comme sa vice-présidente et prendre Affi N’guessan comme un allié ?

Nous sommes en politique, et ceux-là ont subi et vécu trop de lourdes choses sur leur parcours. Si c’est un affront, est-ce que, face à un Laurent Gbagbo si déterminé, qui parle très peu de Blé Goudé dans ses discours, que pourra le duo Simone Gbagbo-Affi N’guessan ? Sauve qui peut, mais pour aller où et faire quoi ?

Partout où ils passeront, l’ombre de Gbagbo les pourchassera et ils seront obligés de trouver de nouveaux refuges. En l’état, ce n’est pas au RHDP ni au PDCI RDA qu’ils iront déposer leurs valises. Ils sont tous de tendance gauche et le parti politique de Blé Goudé, semble satisfaire à leur destination.

Blé Goudé arrive bientôt et il va permettre l’ouverture des consciences et choix des destinations. Comme un observateur répondait à un député du RHDP qui prétend s’être entretenu avec Blé Goudé qui lui aurait dit qu’il viendrait au RHDP, ce dernier lui dit ceci : « si vous avez pris Blé Goudé, alors, le nouveau parti de Gbagbo, va aussi récupérer Soro Guillaume. »

Les enchères montent déjà sur le président du COJEP. Mais il faut le laisser atterrir d’abord avant de lui prêter autant d’intentions. Toutefois, Blé Goudé n’ira pas au RHDP même s’il doit s’allier dans un premier temps pour enraciner son parti politique.

Comme tout parti politique qui cherche des militants, s’il se trouve que madame Gbagbo souhaite prendre sa retraite politique auprès de celui qu’elle appelle mon fils, qui refuserait le sel mis sur sa langue dans son sommeil ?

                                                             Joël ETTIEN

        Directeur de publication : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.