Côte d’Ivoire: Blé Goudé et Ahoua Don Mélo arrivent bientôt.

Les lieutenants du président Gbagbo arrivent bientôt et la vie politique ivoirienne va enfin retrouver son animation intellectuelle. Dans les semaines à venir, on annonce l’arrivée de Don Mello Ahoua qui a pu rentrer en possession de son passeport depuis Conakry. Blé Goudé aura le sien sans doute dans la même période et bien d’autres suivront.

On annonce l’arrivée des lieutenants tels Blé Goudé et Ahoua Don Mello

C’est maintenant que le monde verra la somme d’expériences des ivoiriens en matière de politique, surtout dans les débats. Quand ils sont rentrés bien avant leur chef, Damana Pickass et Koné Katinan ont jaugé le terrain par leurs sorties qui relevaient déjà le niveau des thèmes dans les agoras et autres rencontres.

Quand il est arrivé, le président Gbagbo n’a pas arrêté de faire des rencontres parmi lesquelles celle avec le président Ouattara. Au cours de cette rencontre, beaucoup de doléances ont été émises qui sont en attente d’étude sur le bureau du président Ouattara : la libération des prisonniers politiques.

L’opposition n’a plus le même visage d’alors et les choses avancent. L’annonce de l’arrivée de Blé Goudé, Ahoua Don Mello, apportera sans nul doute plus de regards et d’attention sur la vie sociopolitique ivoirienne.

D’après le président Ouattara, le passé doit-être derrière eux. Dès lors, l’avenir aussi va bien s’animer et il en sera toujours le bénéficiaire.

Les prisons doivent respirer pour attendre les bandits de grands chemins et non, pour la liberté d’expression. Les ivoiriens dans leur grand ensemble savoureront la joie d’appartenir au parti politique de leur choix et non les obliger pour leur arracher des tabourets.

Ahoua Don Mello et Blé Goudé aux portes de la Côte d’Ivoire

Ils arrivent et ils sont bien attendus, surtout, Charles Blé Goudé qui a créé son propre parti politique le COJEP et dont beaucoup de jeunes ivoiriens, le sentent et l’attendent pour y adhérer.

Quand par le biais du président Ouattara lui-même, le Consult général de la Hollande convoque Charles Blé Goudé pour lui prendre ses empreintes, ce n’est pas pour que celles-ci restent dans les tiroirs. Il faut que les raisons pour lesquelles ces empreintes ont été effectuées se réalisent.

Il faut aussi souligner le silence admirable du président Ouattara. Il n’a aucunement pris de position de chef autoritaire, bien au contraire, il laisse les choses se faire et il observe. On le voit, le sourire aux lèvres quand il avait vu son jeune frère Laurent qu’il n’avait pas vu depuis plus de 10 ans à cause de la crise postélectorale. Ceux qui ont le discernement ont compris beaucoup de choses.

Son parti politique le RHDP qui ne voulait pas que l’accueil réservé au président Gbagbo soit sous des clameurs, les mêmes étaient à l’audience et leur sourire en disait long. Il faut que ces leaders politiques fassent la politique avec élégance et autrement que de se faire la guerre, ou de vouloir faire de l’intimidation qui finit toujours par la prison.

S’ils étaient les retardataires, ils arrivent et il n’y a pas de matière à paniquer. C’est le plus offrant, le plus rassurant qui aura la palme d’or.

La brutalité et l’oppression ne doivent plus faire partie du langage politique ivoirien, car les jeunes arrivent pour leur emboiter le pas et il faut leur donner de bons exemples. Les Hommes passent mais le pays doit demeurer intact aux générations à venir.

                                                           Joël ETTIEN

        Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.