Côte d’Ivoire: Certains cadres ivoiriens seraient-ils en guerre contre d’autres ?

La Côte d’Ivoire serait-elle en guerre contre les ivoiriens ? Ce qui se passe en Côte d’Ivoire, mérite beaucoup de réflexions et d’interrogations. Les maladies bizarres qui s’apparentent à des empoisonnements contre les autorités de premier plan, doivent faire plus peur et en même temps, n’est-ce pas une autre guerre contre les cadres de la république, surtout contre ceux du nord ?

Le phénomène d’empoisonnement en Côte d’Ivoire

Si cela s’arrêtait sur un seul cadre, on allait en déduire que c’est son sort, mais à cette allure, qui mène cette guerre contre les ivoiriens à l’intérieur de la république ? M. Gon Coulibaly dont le président Ouattara a du mal à effacer dans sa mémoire, s’était battu bec et ongle pour s’en sortir, la mort l’a emporté, les ivoiriens ont pleuré.

Bien avant lui, le président Ahoussou Jeannot dont on parle très peu, a été évacué pour cause de Coronavirus, le silence a enveloppé son absence. Le président de l’assemblée nationale, M. Soumahoro tangue avec une canne à la main pour résister à l’usure de la maladie, on en parle peu. Le vice-président Daniel Kablan Duncan, on n’a plus de ses nouvelles, il paraitrait qu’il est mal en point et maintenant, c’est le robuste et en chair, Hamed Bakayoko. N’est-ce pas, le temps de s’interroger sur la provenance de ces maladies mystiques qui font peur ?

Comme d’habitude, l’ivoirien n’anticipe jamais sur le temps et c’est quand, le danger est à sa porte, qu’il crie au secours et c’est déjà trop tard et les autres, renchérissent dans la complaisance et le souhait.

Une guerre s’est-elle ouverte au sommet de l’état et si oui, qui sont les auteurs, coupables et comment les démasquer et pourquoi ? Le président Ouattara en est-il regardant et si oui, quelles dispositions compte-t-il prendre pour rassurer ses compatriotes.

Est-ce que les cadres et populations du nord de la Côte d’Ivoire, seraient-ils les plus visés, puisque ce sont les cadres de cette zone qui sont pour le moment visés et à qui le prochain tour ? Quand on parle d’oracles, c’est bien ceux du nord qui en ont le secret, qu’ils les interrogent pour conjurer si c’est un mauvais sort.

Si le drame se produisait encore et encore, il faut bien trouver les coupables si ce sont des empoisonnements. Il est temps de jeter les cauris, interroger les mânes et les mages pour trouver des solutions s’il faut procéder par des sacrifices et autres rituels, sinon à cette allure, l’inquiétude se généralise et grandissante.

Au regard de ce qui se passe, est-ce que le président Ouattara lui-même serait-il ou est-il à l’abri ?

                                                          Joël ETTIEN

                 Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.