Côte d’Ivoire: La cathédrale Saint Paul du Plateau est trop triste.

Faisant l’objet autrefois de tous les regards, convoitises et attirant les touristes du monde entier surtout les voisins de la Côte d’Ivoire, la cathédrale Saint Paul du Plateau aujourd’hui est triste et sa pelouse ne respire plus la grande forme.

La cathédrale Saint Paul du Plateau dans un état sombre

Des bananiers luttent à donner des bananes « spirituelles ». Leurs feuilles jaunissent et cela ne dit rien à personne. Sa façade est dégarnie et ses premières peintures, luttent contre l’usure du temps.

On sent des fissures lézardées à certains endroits de sa peau desséchée par tant de haine et de rancœur. Dans sa solitude quotidienne, avec le vrombissement de ces vieilles voitures qui se servent de son parking pour en faire leur gare, la cathédrale SaintPaul du Plateau ne respire plus de sa grande forme. Il lui faut lui donner de nouvelles peintures.  

Son bleu délavé, son ivoire et son blanc sont tous tombés dans la vétusté; pourtant, sa cour servait de ballades parce qu’il y a aussi des anges qui arborent sa pelouse. Pourquoi le clergé catholique ignore de faire la toilette à ce joyau spirituel ?

Même si on raconte qu’elle aurait participé aux différentes crises postélectorales, parce que le général Robert Gueï y aurait été dénoncé alors qu’il se croyait à l’abri, la cathédrale Saint Paul du Plateau ne mérite point ce regard piteux et triste de son histoire.

Au moment où des grands travaux s’effectuent dans son dos, avec la réalisation d’un nouveau pont sur la lagune, elle devrait suivre la cadence pour redonner dans ce coin du Plateau sa beauté captivante et touristique.

Il faut que le Dieu du Plateau revienne pour influencer les décisions souvent non catholiques que prennent les autorités de ce pays.

                                                            Joël ETTIEN

                Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.