Côte d’Ivoire: cherchons à comprendre avant de sanctionner

Nous allons chercher à comprendre les raisons et tirer les conclusions sur le drame du petit Ani.

Comment comprendre le décès de petit Ani?

Pour comprendre tous les enjeux sur ce que vivent les pays africains, il faut remonter dans le temps et dans les grandes assemblées maçonniques, politiques européennes qui décident du sort du monde.

A la suite de la crise que la Grèce a vécue, un film a été réalisé sur les contours des négociations sur le retour de ce pays historique qui a été à la base du modernisme du monde. J’avais compris ou j’ai compris beaucoup de choses dont je voudrais vous faire partager.

Qui sont nos chefs d’état africains par rapport aux rapports de force qui régentent le monde ? Si la France se trouve dans cette situation, ce n’est pas du sort volontaire du président Macron, mais celle dictée par les puissants invisibles qui gouvernent et qui se trouvent regroupés à l’union européenne. Ils ont décidé et Macron doit l’imposer ou l’appliquer. C’est de vrais dictateurs qui tiennent le monde entre leurs griffes.

Dans ce cercle fermé des décideurs de l’union européenne, on n’y trouve aucun africain et ils ne dépassent pas 7 personnes. Pour que les africains s’en sortent, ils auront du chemin à parcourir souvent à pied, car dans ce cercle fermé, tout se fait à pieds entre les bureaux feutrés du siège de l’UE.

Autrefois, j’avais cru naïvement que nos chefs d’états africains, n’avaient aucun sentiment pour leur peuple

Qui sont Ouattara, IBK, Kaboré et tous ces chefs d’état qui eux-mêmes peinent à se faire entendre et comprendre? Ils sont tous obligés de venir supplier la France pour plaider auprès de ceux-là, quand Macron lui-même a du mal à pénétrer dans leur loge.

Pour contrôler ce monde et mettre les pays pauvres dans la pauvreté, ils ont inventé, la banque mondiale, le fonds monétaire international et à côté de nous, l’union européenne. Dès qu’ils voient qu’un chef d’état africain crée des structures de développement, ils y envoient des experts pour bloquer ces politiques, avec des ajustements structurels. La Côte d’Ivoire en a été victime sous le président Houphouët Boigny. Elle avait tout, pour décoller avec ses unités de transformation et ses entités de développement.

Un matin, ils ont envoyé M. Ouattara qui est venu tout abroger et depuis ce temps, l’éveil de la Côte d’Ivoire s’est estompé. C’est le même Ouattara qui a été retenu pour conduire les affaires de ce pays. Mais il n’a jamais été au cœur des décisions majeures, il n’a été qu’un exécutant.

La misère que vivent les africains, surtout les ivoiriens, M. Ouattara ne peut rien y faire car incapable de comprendre. Les européens ont décidé, tout doit s’exécuter. Ils n’ont pas de sentiment ces capitalistes insensibles.

Comprendre le cas Ani avant de sanctionner quiconque…

Pour revenir sur le cas de Ani Guibahi Laurent Barthélémy, c’est déplorable. Le président Ouattara en a mal et très mal, mais il n’y peut rien. Le Quais d’Orsay qui plaide pour les pays africains, n’arrive plus à plaider pour son propre sort, à plus forte raison, remorquer les africains.

La misère qui plombe ces africains, ils en auront pour longtemps si les africains eux-mêmes, ne mènent ensemble et de manière conjointe une vraie révolution, pour se regrouper en un grand bloc. Qui souhaiterait voir ses parents dans la misère, la pauvreté et se sentir heureux ? M. Ouattara est dépassé par l’ampleur des conséquences de la dictée de ces inexorables décideurs européens, mais il n’y peut rien.

Comment est-ce possible que la France prenne toutes les richesses des ivoiriens pour ne concéder que 10% de toutes les exploitations des richesses à la Côte d’Ivoire ? Sans doute que M. Ouattara avait cru qu’il pouvait changer le cours des choses et son avènement a coïncidé avec le départ de certains dirigeants avec qui, il s’entendait. Tout devient compliquer pour lui.

Le président Ouattara n’y est pour rien…

Il n’est pas heureux d’entendre par-ci et par-là, des pleurs, des cris et sa jeunesse quitter le pays pour aller mourir sur les eaux, tomber chez les arabes qui ne considèrent pas les noirs. Non, M. Ouattara n’est pas à la base, mais son visage seul qu’on voit.

A écouter et observer ce qui s’est passé à Pau, où Macron s’est fait entourer par les secrétaires de l’ONU, de l’UA pour forcer les pays du Sahel à reconnaître publiquement que sans la France, ces pays ne sont rien, sans même tenir compte du ras-bol des africains, on peut aisément tout comprendre.

Je ne fais pas de crédit à M. Ouattara, tous les pays africains sont logés à la même enseigne.

On est partis pour bien longtemps dans la misère et l’obscurantisme. Faut-il manger un peu et dormir sans mot dire ? Le monde n’appartient pas aux africains.

                                                                              Joël ETTIEN

                  Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.